LaboFnac

Résultats Apple : moins dépendante de l’iPhone, la pomme se diversifie

Apple a fait mieux que prévu au troisième trimestre de son exercice fiscal 2019. La firme de Cupertino rassure et commence à récolter les fruits de sa stratégie de diversification.

Traditionnellement, le troisième trimestre d’Apple – correspondant à la période allant d’avril à fin juin – n’est pas le plus intéressant. En effet, il est présenté comme le plus « faible » du géant américain qui prépare la sortie de ses nouveaux produits (iPhone et iPad) avec le regard tourné vers la fin de l’année. Avec un iPhone en difficulté, la publication des derniers résultats de la société californienne était pourtant très attendue.

Apple Store

© Apple

« Il s’agit du plus gros troisième trimestre de l’histoire de l’entreprise », a expliqué Tim Cook à l’annonce des résultats trimestriels. Une phrase lourde ce sens pour le PDG d’Apple qui fait face à l’essoufflement de l’iPhone. Le produit phare du géant américain a perdu de sa superbe et, pour la première fois depuis 2012, l’iPhone pèse moins de la moitié des revenus d’Apple. Le chiffre d’affaires a atteint 53,8 milliards de dollars, soit une hausse de 1 % par rapport au troisième trimestre 2018, pour un bénéfice net de 10 milliards (-13 %). Des résultats encourageants et qui restent supérieurs aux attentes du marché.

Les ventes d’iPhone ont rapporté 26 milliards de dollars sur le trimestre à Apple, soit 11,8 % de moins que l’an dernier. Elles représentent surtout moins de la moitié des revenus globaux de la marque à la pomme (48,3 %). Ces difficultés s’expliquent par le ralentissement des ventes mondiales de mobiles, la concurrence accrue et les difficultés pour le smartphone de s’imposer en Chine, un marché pourtant clé pour Apple. Tim Cook note néanmoins « une amélioration significative des tendances pour l’iPhone » et a su profiter de l’essoufflement de son produit iconique pour accélérer la stratégie de diversification de sa société.

Un chiffre d’affaires record pour les services

En quête de nouveaux relais de croissance, Apple compense les difficultés de l’iPhone en misant notamment sur les services. Cette branche (musique, jeu vidéo, streaming, presse…) cartonne depuis quelques trimestres et attire tous les regards. Les services ont progressé de 12,6 % sur un an et ont rapporté 11,45 milliards de dollars ce trimestre. Ils représentent désormais plus d’un cinquième (21 %) des revenus de la société. La famille des services va par ailleurs s’agrandir en août avec le lancement d’une carte de crédit (Apple Card) aux États-Unis.

Les autres produits sont également à la fête avec « de bonnes performances pour l’iPad [+8,4 %] et le Mac [+10,7 %] » et « une accélération de la croissance des objets connectés à porter [+ 48 %] », précise Tim Cook. La marque a pu profiter de l’arrivée de nouvelles tablettes (iPad Air et iPad mini) ainsi que du renouvellement de son iMac et des MacBook Pro. À noter aussi le lancement des PowerBeats Pro, nouveaux AirPods et de l’iPod touch (2019) qui ont pu contribuer aux bons résultats (avec l’Apple Watch) de la catégorie Wearables, Home & Accessories.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.