LaboFnac

Revendre ses jeux Steam dématérialisés : la justice donne raison à l’UFC-Que Choisir

La justice française a donné raison à l'UFC-Que Choisir dans le conflit juridique qui l'oppose à Valve. Elle a reconnu aux joueurs le droit de revendre leurs jeux achetés via Steam, la plateforme éditée par Valve. L'éditeur américain a décidé de faire appel de la décision.

Cette décision pourrait faire date dans la vie des joueurs de jeu vidéo. Après quatre années de procédure, le tribunal de Grande Instance de Paris a reconnu aux « gamers » le droit de revendre leurs jeux sur Steam. La décision a été révélée par nos confrères de Next INpact puis confirmée, sur son site, par l’UFC-Que Choisir. L’association de défense des consommateurs se félicite de sa « victoire marquante » et assure qu’il s’agit d’une « décision déterminante pour les utilisateurs de la plateforme de jeux vidéo Steam ».

gamer joueur

© Creative Commons

La justice française estime en effet que Valve, l’éditeur de Steam, « ne peut plus s’opposer à la revente de cette copie (ou exemplaire) même si l’achat initial est réalisé par voie de téléchargement (…) ». Jusqu’ici, l’éditeur américain interdisait la revente de jeux dématérialisés achetés sur sa plateforme, comme de nombreux acteurs du marché du jeu vidéo. Une pratique qui empêche le développement d’un marché de l’occasion pour les jeux sans support physique.

Valve va faire appel de la décision

« Valve devra repenser sa plateforme pour permettre à ses utilisateurs de revendre leurs contenus. Si cette décision parvient à faire jurisprudence, c’est le droit de revendre des jeux dématérialisés qui sera offert aux « gamers », quelle que soit la plateforme sur laquelle le jeu a été téléchargé. Mais Valve peut faire appel », explique l’UFC Que-Choisir. Et l’éditeur n’a pas tardé à réagir, comme le rapportent plusieurs médias américains. « Nous ne sommes pas d’accord avec la décision du tribunal de première instance de Paris et nous ferons appel », assure un porte-parole de Valve a déclaré au site Polygon. Il ajoute : « La décision n’aura aucun effet sur Steam tant que l’affaire sera en appel ».

Si l’UFC Que-Choisir a remporté une bataille, l’association n’a donc pas encore remporter sa « guerre » contre Valve.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.