LaboFnac

Le RGPD a fait perdre 1 million d’utilisateurs à Facebook en Europe

L'entrée en vigueur du RGPD a des conséquences sur les résultats de Facebook. Ce règlement a contribué à faire perdre un million d'utilisateurs actifs mensuels au réseau social, une baisse sans précédent.

Empêtré dans des scandales, Facebook a dévoilé des résultats trimestriels jugés décevants. Le deuxième trimestre du roi des réseaux sociaux n’a pas convaincu Wall Street avec une action qui a plongé de 24 % après la clôture de la bourse de New York. Les marchés sont notamment déçus de la croissance du nombre d’utilisateurs plus faible que prévu, ils espéraient voir 2,25 milliards d’utilisateurs mensuels actifs et doivent se « contenter » de 2,23 milliards d’usagers actifs mensuels, soit à peine plus que fin mars.

Facebook résultats Q2 2018

© Facebook

Le désamour du jeune public n’aide pas la plateforme de Mark Zuckerberg atteindre ses objectifs et Facebook voit même son nombre d’utilisateurs baisser légèrement en Europe. Lors de l’annonce de ses résultats, le réseau social a en effet indiqué que le Règlement général sur la protection des données a eu un impact sur la base d’utilisateurs de Facebook. Le géant américain a révélé qu’il a perdu environ 1 million d’utilisateurs mensuels en Europe en raison de l’entrée en application du RGPD, rapporte Engadget. Ce réglement est appliqué dans l’Union européenne depuis le 25 mai 2018.

Les Européens boudent-ils Facebook ?

Facebook peut néanmoins se targuer de recenser 376 millions d’utilisateurs européens sur les 2,23 milliards qu’il compte au total, mais le phénomène est suffisamment rare pour être souligné. L’entreprise est plutôt habituée à voir ses chiffres progresser, même si sa croissance a ralenti au fil du temps. « Le RGPD a été un moment pour notre industrie. Nous avons constaté une baisse du nombre d’actifs mensuels en Europe — avec une baisse d’environ un million de personnes« , a indiqué Mark Zuckerberg.

On note également une baisse de 3 millions d’utilisateurs quotidiens sur le vieux continent (279 millions contre 282 millions au premier trimestre). S’il est difficile de déceler une nouvelle tendance – cette baisse pourrait même être qualifiée de légère et peu préoccupante après le scandale Cambridge Analytica – il s’agit d’une alerte sérieuse pour le réseau social.

Facebook résultats Q2 2018

© Facebook


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.