LaboFnac

En Russie, jouer à Pokémon Go peut vous mener à la prison

Un YouTuber russe a été condamné à 3 ans et demi de prison avec sursis pour une vidéo sur Pokémon Go tournée dans une église.

C’est un fait divers peu commun, à moins que l’on suive l’actualité russe d’assez près. Il y a quelques mois, un blogueur russe a profité de la frénésie Pokémon Go pour réaliser une vidéo un peu provocatrice où il chassait ces animaux imaginaires dans une église de Iekaterinburg. Évidemment, le jeune homme de 22 ans profitait de l’occasion pour se moquer de la religion dans ce qu’il croyait être une vidéo au caractère « bon enfant ».

ruslan sokolovsky pokemon go

Seulement voilà, les temps ne semblent pas propices aux moqueries religieuses – ou que l’on soit dans le monde – et la police est venue lever Ruslan Sokolovsky très tôt un matin, et le conduire jusqu’à sa geôle en attente de son jugement. Et ce jugement vient justement d’être rendu, après l’étude de trois griefs retenus contre lui : incitation à la haine, offense religieuse, et introduction illégale de matériel servant à filmer.

Alors que l’accusation réclamait de la prison ferme pour Ruslan, le jeune homme a été reconnu coupable « d’offense à la religion » et condamné finalement à une peine de trois ans et demi de prison avec sursis. Avant son procès, Ruslan n’avait pourtant pas hésité a critiquer la justice de son pays, expliquant « être peut-être un idiot » mais ne rien « avoir en commun avec l’extrémisme », et comparant le comportement de la justice à de la barbarie.

Une fois la prison ferme écartée, le jeune homme a fait part de son soulagement : « Jusqu’au tout dernier moment, je ne savais pas ce qu’allait être la sentence, et j’étais très nerveux et effrayé d’obtenir une véritable peine de prison ».

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.