LaboFnac

Samsung s’attend à une hausse de son bénéfice malgré la crise du coronavirus

Malgré la crise sanitaire, Samsung table sur une hausse de 23 % de son bénéfice au deuxième trimestre. Le géant sud-coréen profite notamment d’une demande accrue en puces mémoires et en écrans. La division smartphones n’est, en revanche, pas épargnée par ce contexte international difficile.

La pandémie de coronavirus n’entame pas le moral et les résultats de Samsung. Le numéro un mondial des smartphones, qui s’apprête à dévoiler son Galaxy Note 20, prévoit un bond de 23 % de son bénéfice d’exploitation au deuxième trimestre. Malgré l’impact de la pandémie de coronavirus, Samsung fait mieux que résister, grâce notamment à ses puces mémoires. L’AFP et Yonhap rapportent que les puces mémoires et la division écrans ont connu une forte demande. Dans son rapport, le géant sud-coréen indique que son bénéfice d’exploitation devrait s’établir à 8 100 milliards de won (environ 6 milliards d’euros) sur la période allant d’avril à juin, contre 6 600 milliards en 2019. Le chiffre d’affaires devrait quant à lui atteindre les 52 000 milliards de wons (près de 385 milliards d’euros) au deuxième trimestre, en baisse de 7,3 % sur un an.

Samsung logo

© Samsung

Puces, écrans, smartphones… Samsung résiste à la crise

Le groupe, qui annoncera ses résultats détaillés plus tard ce mois-ci, a vu la demande des centres de données (data center) restée solide durant la crise sanitaire. Ces derniers ont en effet décidé de stocker des puces DRAM en prévision d’une forte hausse de la demande d’activités, précise l’AFP. « Comme on l’a vu au premier trimestre, tous les produits de puces mémoires ont vu leurs prix et exportations augmenter », ajoute Moon Ji-hye, analyste chez Shinyoung Securities. La forte demande pour les puces et les bons résultats de la division écrans ont permis de contrebalancer la baisse des ventes de smartphones. Comme l’ensemble du marché, l’activité mobile du numéro un mondial a connu une baisse liée à la pandémie de coronavirus. La levée de certaines restrictions pourrait toutefois permettre à Samsung de limiter la casse.

Au troisième trimestre, Song Myung-sup de HI Investment & Securities explique à Yonhap que « l’entreprise devrait voir une hausse des exportations de ses smartphones et téléviseurs ». La division écrans ne serait pas en reste et « pourrait enregistrer plus de ventes d’écrans AMOLED, car ses clients [de Samsung] produiront de nouveaux téléphones ». Enfin, une baisse des prix des puces DRAM et Flash NAND est à prévoir, mais l’analyste estime que « le lancement de nouveaux appareils mobiles et consoles de jeux pourrait entraîner une augmentation des expéditions ».


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.