LaboFnac

Samsung devrait fournir des puces Exynos à Xiaomi et Oppo en 2021

En 2021, Samsung ne se contenterait pas de proposer ses puces Exynos sur ses smartphones Galaxy. La division System LSI de la firme sud-coréenne fournirait ses SoC à Xiaomi et Oppo, après des essais avec Vivo et Motorola.

Leader sur le marché des smartphones, Samsung équipe plusieurs smartphones de ses puces Exynos. Les derniers modèles haut de gamme de la marque (Galaxy S20, Galaxy Note 20) sont dotés de l’Exynos 990 et il n’est pas rare de retrouver des SoC « maison » dans la gamme Galaxy A. Néanmoins, la marque sud-coréenne ne travaille pas exclusivement avec la division System LSI et d’autres modèles sont équipés de puces Qualcomm. Le Galaxy S20 FE 5G profite d’un Snapdragon 865, comme les Galaxy S20 commercialisés en Corée du Sud ou aux États-Unis. Une situation qui ne fait pas les affaires de cette division chargée de produire les Exynos, explique Business Korea. Pour l’anecdote, on se souvient que la division System LSI s’était sentie « humiliée » par la décision de Samsung d’opter pour le Snapdragon 865 en Corée, en lieu et place de l’Exynos 990.

Samsung Exynos 990

© Samsung

Les négociations internes ne permettraient plus à System LSI de dégager une marge suffisante et la division chercherait de nouveaux clients. Dès 2021, cette branche de Samsung Electronics prévoirait de fournir des puces Exynos aux fabricants chinois Xiamo, Oppo et Vivo. Nouveau venu en France, Vivo a déjà effectué un essai avec le fabricant sud-coréen en lançant les Viso S6 et X30 sur le continent asiatique. Ces modèles embarquent un Exynos 980, une puce qui anime aussi les Galaxy A51 5G et A71 5G. En Europe, nous avions également pu découvrir un Motorola One Vision cachant un chipset Exynos 9609.

Avant la fin de l’année, Samsung doit présenter ses nouveaux chipsets Exynos 1080 et 2100. Le premier succèderait à l’Exynos 980 au sein des Galaxy A tandis que le très attendu Exynos 2100 remplacerait le fleuron actuel de Samsung (Exynos 990). Des rumeurs évoquent déjà la présence de l’Exynos 1080 dans le prochain modèle 5G de Vivo. La puce est annoncée plus puissante que le Snapdragon 865.

Xiaomi, Oppo et Samsung peuvent faire chuter Huawei

La décision de Samsung de continuer à travailler avec Vivo n’est pas une surprise. En revanche, il est plus surprenant de voir Xiaomi et Oppo opter pour des puces Exynos alors que les deux marques sont habituées à celles de Qualcomm et MediaTek. Ce partenariat serait lié aux difficultés de Huawei qui perd du terrain sur de nombreux marchés suite aux sanctions américaines. Les deux fabricants chinois souhaiteraient augmenter leur volume de production et gagner de nouvelles parts de marché avec ce troisième fournisseur. De son côté, Samsung y voit l’opportunité de se positionner comme le troisième acteur mondial des ventes de puces derrière Qualcomm et MediaTek, mais devant HiSilicon (Huawei). Au deuxième trimestre, Business Korea note que Samsung était à égalité avec Apple pour la quatrième place (13 %), derrière Qualcomm (29 %), MediaTek (26 %) et HiSilicon (16 %).


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.