LaboFnac

Samsung et Fujitsu vont créer des centres de recherche sur l’IA en France

Le géant sud-coréen Samsung va implanter en France son troisième plus grand centre de recherche mondial dédié à l'intelligence artificielle. Dans le même temps, Fujitsu élargit son centre français de recherche IA à l'Europe. Ces deux annonces interviennent alors que la France va dévoiler son plan pour faire de la France un géant de l’IA.

La France continue son opération séduction auprès des géants du numérique et mise plus que jamais sur l’IA. Le Sud-Coréen Samsung va implanter un laboratoire dédié à la recherche en intelligence artificielle en France, rapporte l’agence Reuters. Il s’agit de son plus gros centre après ceux en Corée du Sud et aux États-Unis. La présidence française indique que ce centre, qui n’accueille à l’heure actuelle qu’une quinzaine de personnes, “devrait en compter d’ici la fin de l’année une cinquantaine puis plus de 100”.  Il devrait être implanté à Paris ou Saclay dans l’Essonne.

Intelligence artificielle

© Creative Commons / geralt

Emmanuel Macron, recevait hier soir à l’Elysée Young Sohn, le directeur général de Samsung. Sur Twitter, le président de la République a déclaré : « De gros progrès sur l’intelligence artificielle ont lieu en France. Samsung choisit la France pour installer son centre de recherche sur l’intelligence artificielle, créant plus de 100 emplois. Merci Young Sohn d’avoir franchi le pas ». Dans le même temps, Fujitsu a décidé d’élargir à l’Europe son centre français de recherche en intelligence artificielle. Le groupe japonais va agrandir son centre actuel de 200m2.

« La France sort du lot », estime Fujitsu

Dans une interview téléphonique à Reuters, Benjamin Revcolevschi, directeur général de Fujitsu France, a indiqué : « On a engagé il y a plus d’un an et demi une démarche pour convaincre le groupe qu’il fallait investir en France. On a des talents en France, notamment en intelligence artificielle, en algorithme, en mathématiques, qui sortent du lot ». « Le groupe a trouvé, après avoir analysé pendant une grosse année, que la France sortait du lot en matière d’intelligence artificielle, il y a une vraie conviction que la France a une carte à jouer », a-t-il ajouté. Ces annonces surviennent alors que le chef de l’État va dévoiler un plan pour faire de la France un géant de l’intelligence artificielle. L’Élysée affirme que « la France a les capacités pour jouer dans la cour des grands » et qu’« elle ne doit pas rater le train de l’IA ».

Fin janvier, les géants Google et Facebook ont décidé de renforcer leurs pôles dédiés à l’IA. Microsoft a de son côté annoncé l’ouverture d’une école dans ce domaine. Selon un classement publié par le Times Higher Education, la France pointait au 8e rang mondial sur la période 2011-2015, en termes de publication sur l’intelligence artificielle. La Chine et les États-Unis dominaient alors largement ce classement, le Japon venant compléter le podium. Juste devant la France, on notait également la présence du Royaume-Uni (4e), de l’Allemagne (5e), de l’Inde (6e) et de l’Espagne (7). La Corée du Sud (9e) et l’Italie (10e) complétaient ce top 10.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.