LaboFnac

Le Samsung Galaxy Note 9 est officiel : notre prise en main [MàJ]

Attendu comme ses prédécesseurs au beau milieu de l’été, le Samsung Galaxy Note 9 est aujourd’hui officiel. Un smartphone bien entendu très haut de gamme, mais qui, à première vue, ne révolutionne pas tout à fait la série. Présentations.

[Mise à jour du 28 août 2018 : Retrouvez à la fin de cet article nos premières impressions sur le Galaxy Note 9.]

Vous connaissez le Galaxy Note 8, testé dans nos colonnes à cette adresse ? Difficile à première vue de le différencier de son successeur, le Galaxy Note 9 officialisé ce jour. Dans les grandes lignes et à l’instar des Galaxy S9/S9+, il s’agit bien là d’une mise à niveau de la précédente génération.

Samsung Galaxy Note 9

© Samsung

Physiquement donc, le Note 9 ressemble beaucoup à son prédécesseur. Il mesure ainsi 161,9 x 76,4 x 8,8 mm et, modèle XL oblige, pèse tout de même 204,1 grammes. L’appareil conserve une façade et un dos en verre incurvé, cette année décliné en bleu cobalt, mauve orchidée et noir. Sans grande surprise, Android 9 Pie venant d’être présenté, le smartphone tourne sous Android 8.1 Oreo habillé de l’interface Samsung Experience.

Un peu plus large que son aîné, le Galaxy Note 9 s’offre un écran légèrement plus grand : sa diagonale passe ainsi de 6,3 à 6,4 pouces, toujours pour une définition QHD+ de 2960 x 1440 pixels (516 ppp). L’AMOLED est toujours de la partie, avec support du HDR et bien sûr de la fonctionnalité Always-on Display.

Samsung Galaxy Note 9

© Samsung

À l’intérieur de ce Galaxy Note 9, Samsung propose son dernier chipset Exynos 9810 à huit cœurs flanqués de 6 Go de mémoire vive. Une seule version du mobile est d’ailleurs disponible, tant en RAM qu’en espace interne, fixé à 128 Go. Un port microSD capable d’accueillir des cartes jusqu’à 512 Go le complète d’ailleurs, ce qui fait de ce modèle l’un des plus généreux en stockage sur le marché. Et ce d’autant qu’une seconde version du mobile, dotée de 8 Go de RAM et de 512 Go de stockage, est également officielle : cela en fait théoriquement le premier smartphone à offrir 1 To d’espace interne.

Continuons ce tour d’horizon en évoquant la partie multimédia du téléphone, basée sur un double appareil photo stabilisé de 12 mégapixels, avec technologie Dual Pixel d’un côté et téléobjectif autorisant un zoom 2x de l’autre. Le premier capteur bénéficie en outre du système d’ouverture mécanique variable déjà observé sur la série S9 (f/1.5 – f/2.4) et du mode Super Slow Motion que nous avons également testé sur les smartphones sortis au printemps. En façade, un appareil de 8 mégapixels avec écran illuminé pour simuler un flash est au menu. Côté audio, la prise jack reste de la partie, secondée par des haut-parleurs signés AKG et compatibles Dolby Atmos. Le tout est alimenté par une batterie de 4000 mAh compatible avec la charge rapide, et est étanche (IP68).

Nouveau Note pour un nouveau stylet

Samsung Galaxy Note 9

© Samsung

Globalement similaire au Note 8, ce Note 9 a tout de même droit à quelques nouveautés. La série Galaxy S9 s’est offert un capteur d’empreintes plus accessible, puisqu’il a été déplacé sous l’appareil photo. Même combat sur le Galaxy Note 9, donc, ce qui devrait améliorer la prise en main du produit qui propose toujours un lecteur d’iris et de la reconnaissance faciale. Outre ce changement ergonomique, la principale nouveauté du terminal tient à son nouveau stylet, le S Pen. Celui-ci embarque désormais une connectivité Bluetooth Low-Energy. Il permet évidemment toujours de prendre des notes sur l’écran éteint du terminal, mais joue en plus le rôle de télécommande. Parmi les fonctionnalités qui lui sont associées : le déclenchement de l’appareil photo à distance, le contrôle des fonctions play-pause sur les lecteurs multimédias ou le passage d’une slide à l’autre dans des présentations PowerPoint. Ce stylet, qui ne pèse que 3 grammes, et étanche et certifié IP68.

Terminons par le mode DeX du Note 9, qui a bien évolué depuis sa première apparition. Dans le sillage de la très récente Galaxy Tab S4, ce mode permettant d’afficher une interface de type PC sur un écran externe ne demande plus de boîtier dédié. Il suffit pour en profiter avec ce Note 9 d’un simple câble USB Type-C vers HDMI (en option).

Prix et disponibilité

Le Samsung Galaxy Note 9 sera disponible dans sa mouture 128 Go en bleu et en mauve, tandis que le 512 Go sera réservé à sa mouture noire. Les précommandes seront ouvertes ce 9 août à 18h, pour des livraisons à partir du 24 août. Côté prix, comptez 1009 euros pour le modèle 128 Go et 1259 euros pour sa version 512 Go.

Premières impressions

Le Galaxy Note 9 est désormais disponible, et se laisse approcher d’un peu plus près. Voici donc nos premières impressions, avant publication d’un test complet.

Samsung Galaxy Note 9

© LaboFnac

Le smartphone, donc, ne diffère que bien peu à première vue de la série S9, même si quelques éléments de design permettent de distinguer les appareils. Le Note 9, qui conserve son orientation « professionnelle », adopte les codes du genre et arbore un design moins doux. Ses angles sont plus marqués, sa largeur de 76,4 mm associée à une épaisseur de 8,8 mm fait de lui un appareil que les petites mains auront quelque difficultés à utiliser. La barre de réglage du volume pourra ainsi sembler un peu éloignée. En revanche, le lecteur d’empreintes, à droite de l’appareil photo du Note 8, est sur le Note 9 situé en-dessous : il s’avère nettement plus accessible, bien qu’un peu près des appareils photo.

Les vrais changements, donc, sont rares au niveau du design, et le sont tout autant sur la plupart des caractéristiques du Note 9. Très proche des S9 et S9+, l’appareil en reprend une grande partie de la fiche technique, des appareils photos au chipset, en passant par le logiciel, avec toutefois davantage de RAM et de stockage. À première vue, ce n’est pas la puissance qui manquera au smartphone.

Samsung Galaxy Note 9

© LaboFnac

Le point à retenir ici concerne donc essentiellement le stylet du Note 9. Le S Pen, jusqu’alors passif, se fait connecté en Bluetooth, et donc alimenté par une petite batterie qui puise dans les ressources du mobile pour se charger. Il reconnaît toujours 4096 niveaux de pression et, avec sa pointe de 0,7 mm, permet de prendre des notes même sur l’écran de veille du téléphone. Du classique en somme. En revanche, le S Pen est désormais associé à des fonctionnalités pratiques. Pas la peine de s’emballer, il ne va pas jusqu’à embarquer haut-parleur et microphone pour autoriser la prise d’appels, mais il permet de piloter le téléphone à distance. Clic simple ou double clic permettent de réaliser des actions prédéfinies dans un petit nombre d’applications : l’appareil photo, la galerie, le dictaphone et le lecteur multimédia. Bonne nouvelle toutefois : Samsung a ouvert le SDK de son S Pen aux développeurs, ce qui signifie que les intéressés pourront ajouter les interactions de leur choix avec le S Pen dans des applications tierces. On peut imaginer, à terme, contrôler une app de streaming musical ou vidéo avec le S Pen, par exemple.

Même s’il ne surprend guère, à l’exception de ce stylet travaillé, le Galaxy Note 9 confirme le savoir-faire de Samsung dans le domaine des très grands smartphones. L’appareil, à la fois dédié aux professionnels par son stylet et ses fonctions logicielles (prise de notes, partage d’écran…), vise en outre les amateurs de gaming. Un partenariat avec Epic Games a d’ailleurs été conclu au lancement du smartphone, permettant aux propriétaires d’un Note 9 de télécharger en priorité Fortnite pour Android. Encore faut-il néanmoins que les joueurs mobiles puissent s’acquitter de l’ardoise salée que leur réserve Samsung, puisque l’appareil atteint les 1009 euros.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

  • John

    Est ce que Samsung a corrigé le bug sur l’Exynos 9810 qui drainait l’autonomie du S9 et S9+ ?

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.