LaboFnac

Samsung : un investissement de 104 milliards d’euros dans les semi-conducteurs

Numéro un mondial des semi-conducteurs, Samsung veut conserver son trône. Le géant sud-coréen va investir 104 milliards d'euros dans le domaine des puces d'ici 2030.

Les grandes batailles ne sont pas uniquement dans Game of Thrones. Roi des semi-conducteurs, Samsung a mis fin à 25 ans de règne d’Intel dans ce secteur et compte asseoir sa domination dans les années à venir. Le géant sud-coréen vient d’annoncer qu’il investira 133 000 milliards de wons (soit 104 milliards d’euros) d’ici 2030, pour renforcer sa compétitivité dans le domaine des puces.

L'usine Hwaseong (Corée du Sud) de Samsung

L’usine Hwaseong (Corée du Sud) de Samsung © Samsung

Cet investissement doit notamment permettre à Samsung de confirmer son statut dans son secteur de prédilection, celui des puces mémoire. Ces dernières sont à l’origine du succès de Samsung sur le marché des semi-conducteurs, mais la firme est confrontée au déclin de la demande des puces NAND et DRAM et à la baisse de ses marges. Des éléments qui ont des conséquences directes sur les résultats du groupe qui a vu ses bénéfices plombés par sa division mémoire au premier trimestre 2019.

Samsung veut renforcer sa production de microprocesseurs

Samsung ne veut pas seulement être le plus grand producteur de puces mémoire au monde, mais compte aussi diversifier son portefeuille en investissement massivement dans les puces non-mémoire. Il s’agit des puces logiques (dites intelligentes) telles que les microprocesseurs. Déjà présent dans ce domaine avec ses processeurs Exynos, Samsung veut désormais supplanter TSMC et les géants américains que sont Qualcomm et Intel. Dans une certaine mesure, le numéro un du marché du smartphone se méfie aussi d’Apple (qui conçoit ses propres puces et les fait produire par d’autres) et surtout Huawei qui vise sa place de leader.

« Ce plan d’investissement devrait permettre à l’entreprise d’atteindre son objectif de devenir le leader mondial, non seulement dans le domaine des puces mémoire, mais aussi des puces logiques d’ici 2030. L’entreprise prévoit également de créer 15 000 emplois en R&D et en production pour renforcer ses prouesses technologiques », précise Samsung dans un communiqué. Le groupe sud-coréen prévoit d’affecter 56 milliards d’euros à la recherche et développement et la somme de 46 milliards d’euros pour les infrastructures de production. Les investissements en matière de R&D et de production de puces logiques devraient s’élever à environ 8,5 milliards d’euros par an.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.