LaboFnac

Facebook : pour l’instant, le scandale Cambridge Analytica n’entame pas ses résultats

Malgré les inquiétudes liées au scandale Cambridge Analytica, Facebook rassure avec des résultats en hausse. Le nombre d’utilisateurs a lui aussi progressé.

Les scandales passent, le réseau social et Mark Zuckerberg vacillent, mais l’empire Facebook est toujours debout. Il se porte même très bien, si l’on en croit les derniers résultats de la firme. Les polémiques et les interrogations autour de l’utilisation des données personnelles n’empêchent pas Facebook de voir son nombre d’utilisateurs progresser. Le réseau social compte aujourd’hui 2,2 milliards d’utilisateurs mensuels (+13 %) et 1,4 milliard d’utilisateurs actifs quotidiens. Ce dernier chiffre est en hausse de 3,43 % par rapport au dernier trimestre. Comme on peut le voir, le mouvement #deleteFacebook n’a pas eu d’effet significatif malgré la mobilisation de personnalités. On notera d’ailleurs que Facebook renoue avec la croissance en Amérique du Nord (États-Unis et Canada).

Facebook

© Creative Commons

Côté chiffres,  tous les signaux sont au vert pour le réseau social. Le chiffre d’affaires progresse fortement (+49 % sur un an) pour atteindre 12 milliards de dollars (9,8 milliards d’euros). Facebook tire la majorité de ses revenues de la publicité (11,8 milliards de dollars), dont 91 % sur mobile. Les profits sont eux aussi en très forte hausse avec un bénéfice net de 5 milliards dollars, soit une progression de 63 %. Des résultats supérieurs aux attentes et une forte croissance qui donnent le sourire à Mark Zuckerberg. Il précise : « Malgré les défis importants auxquels nous sommes confrontés, notre communauté et nos activités démarrent fort en 2018 ». Le patron de Facebook a déjà donné rendez-vous pour la 11e édition de F8, la grande conférence annuelle de Facebook pour les développeurs, sans en préciser la date exacte.

Attendre le deuxième trimestre pour juger de l’impact réel de Cambridge Analytica

L’annonce de ces résultats va permettre à Facebook de continuer à redorer son image. Le géant américain multiplie les déclarations et tente de rassurer les utilisateurs, mais les effets du scandale Cambridge Analytica se verront surtout au deuxième trimestre. L’affaire a éclaté fin mars tandis que le réseau social a clos son premier trimestre au 31 mars. Il était donc difficile de voir un réel impact du scandale sur ces chiffres.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.