LaboFnac

SFR affiche des résultats en baisse, mais repasse devant Free sur le mobile

Altice Europe, maison mère de SFR, a publié ses résultats pour l'année 2018. L'opérateur de Patrick Drahi a vu son nombre d'abonnés progresser, mais affiche des résultats financiers en baisse.

Le malheur des uns fait (parfois) le bonheur des autres et quand Free pleure, c’est SFR qui rit. Le groupe de Xavier Niel a vécu une année 2018 très compliquée, marquée par la perte de 347 000 abonnés mobiles et fixes. Une partie de ces abonnés a sans doute rejoint SFR, comme en témoignent les résultats d’Altice Europe pour l’année 2018. La maison mère de SFR a recruté 1,3 million de nouveaux abonnés au cours de l’année écoulée.

Campus SFR

Campus SFR © Maxime Dufour

Une forte progression dans le fixe (+ 330 000) et surtout le mobile avec un peu plus de 1 million de clients sur les forfaits mobiles (+1 022 000). De quoi permettre à SFR (13,5 millions de clients mobiles) de souffler la seconde place à Free (13,4 millions) et de redevenir le deuxième opérateur du pays, derrière l’intouchable Orange. Avec plus de 19 millions de clients mobiles (19,2 millions), l’opérateur historique conserve une avance confortable tandis que Bouygues Telecom se classe quatrième avec 10,9 millions de clients mobiles.

La guerre des prix n’est pas sans conséquence

Au niveau de ses offres fixes, le FAI au carré rouge revendique 6,2 millions de clients, dont 2,5 millions sur la fibre. Ces résultats font évidemment la fierté du groupe qui explique retrouver des couleurs en récupérant « plus que le nombre de clients perdus au cours des trois dernières années depuis l’acquisition de SFR ». Le rouge reste toutefois la couleur dominante sur le plan financier avec des résultats en baisse. Alors que ses concurrents ont tous progressé en 2018 (Orange, Bouygues Telecom et Free), SFR a vu son chiffre d’affaires baisser de 4,3 % à 10,24 milliards d’euros en France. Malgré la forte hausse du nombre d’abonnés, le groupe Altice Europe a enregistré un chiffre d’affaires en baisse de 3,5 % en 2018, à 14,09 milliards d’euros.

Patrick Drahi, fondateur d’Altice Europe, se veut montre néanmoins optimiste : « Nous voyons d’ores et déjà une inflexion tangible en France et au Portugal, ouvrant la voie à un retour de la croissance en 2019, supportée par notre stratégie sur les infrastructures et les contenus ». La guerre des prix que se livrent depuis plusieurs mois les opérateurs peut expliquer ces résultats. Pour regagner des abonnés, SFR n’a pas hésité à se montrer très agressif en multipliant les offres promotionnelles. Une stratégie payante, mais qui a un coût. Dans son communiqué, la maison mère de SFR table sur une croissance du chiffre d’affaires comprise entre 3 % et 5 % en 2019, pour Altice France.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.