LaboFnac

Quand des smartphones Android sont vérolés dès la sortie d’usine…

D'après une société de sécurité, Check Point, il n'est pas rare que des smartphones arrivent entre les mains des consommateurs avec des malwares préinstallés.

Bien souvent, dans la petite guerre des fanboys Android et iOS, la question de la sécurité du système est mise sur la table. Régulièrement, le système d’exploitation mobile de Google est montré du doigt, tandis que celui d’Apple est mieux protégé dans l’imaginaire collectif. L’affaire du jour risque de renforcer ces préjugés tant elle est inquiétante.

android

Quel genre de malware ?

La société Check Point Software Technologies affirme aujourd’hui que des smartphones Android sortent d’usine avec des malwares préinstallés. Et comme ces logiciels malveillants ne font pas partie de celui fourni par Google, ni par l’utilisateur, c’est qu’ils ont été installés après la sortie d’usine et avant que les produits n’arrivent dans les mains des utilisateurs : dans le circuit de distribution, donc.

Pour installer ces malwares, les fautifs ont fait l’acquisition de privilèges système et les ont utilisés pour mettre en place les malwares. L’incidence, c’est que l’utilisateur est forcé de réinstaller complètement une ROM pour s’en débarrasser. Parmi ces logiciels, on trouve notamment un ransomware du nom de Slocker, qui utilise le chiffrement, et le réseau TOR pour communiquer anonymement.

Qui est concerné ?

Check Point explique avoir détecté une infection sévère sur 38 smartphones Android, dont des modèles de Samsung, Google, Lenovo, Asus ou LG, ainsi que chez des constructeurs chinois moins connus en Europe, comme Vivo, Oppo ou Xiaomi. L’identité des distributeurs n’a cependant pas été dévoilée, et Check Point se contente de préciser que l’une d’elles est « une grande société de télécommunications ».

Plus vraisemblablement, et puisqu’on y trouve de nombreux smartphones chinois, on peut supposer que ces infections ne concernent pas les produits vendus en Europe ou aux Etats-Unis. Néanmoins, la pratique a de quoi inquiéter.

 

 

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.