LaboFnac

Smartphones : Huawei forcé de revoir ses objectifs à la baisse

Huawei confirme qu'il ne sera pas en mesure devenir le leader mondial des smartphones cette année. Ambitieux, le constructeur chinois espérait prendre la place de Samsung d'ici la fin de l'année 2019.

Les sanctions américaines ont finalement eu raison des ambitions de Huawei. Shao Yang, responsable de la stratégie de Huawei Consumer Business, a confirmé lors d’un discours au salon CES Asia à Shanghai que le fabricant aura besoin de plus de temps pour atteindre son objectif. « Nous serions devenus les plus importants au quatrième trimestre, mais nous estimons maintenant que ce processus pourrait prendre plus de temps », a-t-il confié dans des propos rapportés par Reuters. Il ajoute que Huawei vend aujourd’hui entre 500 000 et 600 000 smartphones.

Huawei P Smart 2019

© LaboFnac

Après une année 2018 exceptionnelle, le groupe chinois espérait devenir le plus grand fabricant de smartphones du monde en 2019. Le marché est dominé depuis de nombreuses années par Samsung et Apple, deux géants qui ont vu leurs ventes baisser ces derniers mois. Numéro deux en volume derrière son rival sud-coréen au premier trimestre (selon le cabinet Gartner), Huawei pâtit de la décision de Donald Trump de le priver des composants et logiciels américains. Des firmes comme Google, Facebook ou ARM se sont notamment rangées derrière la mesure du président américain et le National Defense Authorization Act (NDAA) interdit de manière générale aux administrations fédérales et à leurs sous-traitants d’utiliser les équipements de Huawei.

Huawei remet à plus tard son grand objectif

Le constructeur rejette en bloc les soupçons américains, mais il est aujourd’hui difficile de savoir comment Huawei va pouvoir continuer son activité. Si un accord commercial avec les États-Unis reste possible, le fabricant chinois travaille depuis quelques années sur un plan B et une alternative à Android. Dernièrement, Google a mis Donald Trump en garde contre les risques de priver Huawei de son OS mobile.

En attendant, enregistre une baisse de ses ventes de smartphones en Europe, notamment en France. Dans l’Hexagone, les ventes de smartphones Huawei auraient chuté de 20 % depuis le début de cette crise. Selon Reuters, les analystes estiment que les récentes sanctions américaines pourraient réduire les livraisons de smartphones de Huawei d’un quart cette année. Un scénario catastrophe prévoit même la disparition de ses appareils des marchés internationaux, une théorie qui semble toutefois peu probable.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.