LaboFnac

Snapdragon 675 : des nouveaux cœurs Kryo pour les appareils milieu de gamme

Qualcomm annonce une nouvelle puce milieu de gamme pour le début d’année prochaine : le Snapdragon 675. Il remplacera logiquement le Snapdragon 670, et profitera de nouveaux cœurs customisés du nom de Kryo 460.

Quelques mois seulement après sa présentation, et alors même qu’il n’équipe encore que très peu de smartphones en dehors du R17 d’Oppo, le Snapdragon 670 s’apprête déjà à être remplacé. Qualcomm a en effet profité de la conférence 4G/5G Summit qu’il organise actuellement à Hong Kong pour annoncer le prochain modèle de la série. Il prendra le nom de Snapdragon 675, et il pourrait d’ailleurs apporter des améliorations plus importantes que ne le suggère sa numérotation pourtant très proche de celle du modèle actuel, ou du moins une : l’architecture Kryo 460.

Snapdragon 675

© Qualcomm

Une version customisée du Cortex-A76

Le Snapdragon 675 intègre donc non seulement de nouveaux cœurs Kryo au niveau du CPU, mais ceux-ci se placent en plus au-dessus de ceux du Snapdragon 845, équipés de cœurs Kryo 385 basés sur le Cortex-A75 d’ARM. C’est à la place le Cortex-A76 que l’on trouve à l’origine du Kryo 460, logiquement plus performant donc. Bien sûr, l’architecture ne fait pas tôt, et avec une fréquence limitée à 2 GHz pour les cœurs les plus rapides du CPU, octa-core toujours, du Snapdragon 675, le chipset haut de gamme de Qualcomm reste évidemment devant. D’autant que ce nouveau modèle n’est gravé qu’en 11 nm.

Performances CPU en hausse, et plus de stabilité en jeu

Le Snapdragon 670 était d’ailleurs gravé en 10 nm, mais l’apport des nouveaux cœurs Kryo permet donc de compenser, et même un peu plus puisque que Qualcomm annonce des gains de performances dans plusieurs cas d’usage : de 15 à 30 % au lancement d’applications ou 35 % en navigation web. Côté GPU, c’est un Adreno 612 que l’on trouve à bord du Snapdragon 675, avec non pas la promesse de performances significativement meilleures que celles de l’Adreno 615 du précédent modèle, mais celle d’un framerate plus stable grâce à un travail d’optimisation réalisé avec les développeurs de jeux et des moteurs graphiques Unreal Engine 4, Unity ou encore Messiah. À noter que GPU et CPU pourront, là encore, travailler avec le DSP Hexagon 685 sur les applications d’intelligence artificielle, grâce à au fameux AI Engine de Qualcomm qui annonce d’ailleurs une amélioration globale de 50 % dans le domaine.

Snapdragon 675

© Qualcomm

Appareils photo à triple capteur, 4G, écran Full HD+…

Le Snapdragon 675 inclut également un processeur d’image Spectra 250L supportant les appareils photo à un, deux et même trois capteurs pour des zooms jusqu’à 5 fois. L’effet bokeh et le HDR sont évidemment aussi supportés pour la photo, alors que l’enregistrement de vidéo est permis jusqu’en 4K à 30 i/s (ou 1080p à 120 i/s). Notons pour finir la présence d’un modem X12 pour la 4G, avec des débits jusqu’à 600 Mbps en descente, ainsi que la prise en charge des définitions FHD+ et inférieures pour les écrans, celle des codecs Aqstic et aptX pour l’audio et celle de la technologie Quick Charge 4+ pour la charge.

Snapdragon 675

© Qualcomm

Reste désormais à attendre le premier trimestre 2019 pour savoir ce que vaut réellement cette nouvelle puce, puisque c’est à cette période que sont attendus les premiers appareils équipés.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.