LaboFnac

Sony Aibo : intelligent et connecté, le chien-robot est de retour

Sony se relance sur le terrain de la robotique avec un nouvel entrant dans la famille Aibo, abandonnée il y a dix ans. Son nouveau chien-robot profite des avancées dans le domaine de l'intelligence artificielle et promet de se conduire - presque - comme un véritable animal de compagnie.

Nous l’évoquions il y a moins d’un mois : Sony comptait ressusciter la division en charge de son célèbre robot canin, Aibo. Le Nippon officialise aujourd’hui le retour du chien robotique, toujours sous le nom d’Aibo, et affublé de la référence ERS-1000. L’appareil a été dévoilé le 1er novembre à Tokyo par Kazuo Hirai, le PDG de Sony, mais se présente beaucoup moins comme un assistant personnel que comme un animal de compagnie.

Sony Aibo

Haut d’une trentaine de centimètres avec deux écrans OLED figurant des yeux expressifs, le nouvel Aibo profite des derniers travaux de Sony sur l’intelligence artificielle et est conçu pour apprendre des habitudes de ses propriétaires et de l’environnement dans lequel il évolue. Il analyse les sons et images qui l’entourent afin d’adapter son comportement et reconnaître les visages. Connecté, il profite également des données recueillies par les autres Aibo pour parfaire sa conduite.

Le chien robot, à élever comme un vrai animal, embarque une caméra dont les clichés sont accessibles depuis une app mobile, laquelle permet en outre d’enrichir les interactions avec son propriétaire avec de nouveaux tours à acheter dans un portail dédié. Afin de parfaire l’expérience, Aibo mise sur une physionomie proche d’un vrai chien, avec son design tout en courbes et sa queue remuant pour montrer sa satisfaction.

Sony Aibo

Alors que les premières générations d’Aibo, écoulées à environ 150 000 exemplaires, fonctionnaient telles quelles, la nouvelle version doit être associé à un abonnement permettant d’accéder à ses fonctionnalités dans le cloud, facturées 2980 yens (un peu plus de 22 euros) par mois. Le chien, lui, coûte 198 000 yens hors taxes, soit 1600 euros TTC au taux de change actuel, et peut être associé à un os adapté, baptisé Aibone, lui-même facturé 2980 yens. Il sera livré à partir du 11 janvier prochain, mais seulement au Japon, puisque Sony ne prévoit pas, pour l’heure, d’exporter son nouveau robot.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.