LaboFnac

Sony A6400 : l’appareil basé sur l’IA qui drague les vlogueurs

Sony a présenté hier soir un nouvel appareil photo hybride de série a6xxx. Il s’agit de l’a6400, qui intègre des fonctions d’intelligence artificielle.

Alors que ce sont les A6700 et A7S III qui sont très attendus du côté de Sony, le constructeur a surpris en dévoilant l’A6400, qui s’inscrit dans la lignée de l’A6300. Le constructeur cherche à séduire les blogueurs/vlogueurs et souhaite leur faciliter la tâche grâce à l’intégration de technologies reposant sur l’intelligence artificielle.

sony a6400

© Sony

Deux fonctions basées sur l’IA

Cette intelligence artificielle, elle avait été évoquée il y a quelques mois à Londres, auprès de certains de nos confrères, sans que l’on sache réellement par quels usages elle se traduirait. Avec ce nouvel appareil, on sait désormais que Sony a travaillé sur la mise au point. D’abord, la marque se targue d’avoir la MAP la plus rapide du monde – 0,02 seconde – avec 425 points AF à détection de phase et 425 points AF à détection de contraste, couvrant environ 84 % de la surface de l’image. Ensuite, Sony intègre la fonction « Real-time Eye AF », une technologie de mise au point automatique en temps réel sur les yeux, qui semble donc être une évolution de l’Eye AF existant déjà. D’ailleurs, la prise en charge de la mise au point automatique sur les yeux pour les animaux sera ajoutée à l’été 2019 grâce à une mise à jour firmware.

L’autre technologie basée sur l’IA est le « Real-time Tracking » pour le suivi en temps réel du sujet photographié/filmé. Le fabricant explique que “ce mode utilise le dernier algorithme de Sony, y compris la reconnaissance d’objets basée sur l’intelligence artificielle, et traite la couleur, la distance du sujet (profondeur), le motif (luminosité) comme des informations spatiales pour veiller à ce que tous les sujets soient capturés avec une précision irréprochable”. L’IA semble en mesure d’interpréter la position du visage et des yeux afin d’optimiser le suivi. La fonction peut être affectée à un bouton personnalisable, et est accessible en le pressant simplement à mi-course.

Un écran à selfies

Pour intégrer ces technologies, Sony a dû booster les compétences de son produit. Cela est passé par la présence d’un processeur BionZ X de dernière génération, celui qu’on retrouve sur l’Alpha 9. Il offre aussi une rafale à 11 ips avec suivi AF/AE. La plage de sensibilité s’étend jusqu’à 32 000 ISO pour les vidéos et peut atteindre 102 400 ISO pour les images fixes. L’A6400 peut shooter des vidéos en 4K, inclut un profil d’image HLG (Hybrid Log-Gamma), et possède une arme secrète spécialement pensée pour ceux qui font tout, tout seuls. Il s’agit d’un écran qui pivote enfin à 180 degrés vers l’avant, depuis le haut de l’appareil, et permet donc d’avoir un retour instantané. Sony ne s’en cache pas, la fonction est véritablement pensée pour les vlogueurs. Notez qu’il mesure 3 pouces, affiche 921 000 points, et qu’il est tactile.

sony a6400

© Sony

On retrouve autrement d’un capteur d’image de 24,2 mégapixels au format APS-C, un viseur XGA OLED Tru-Finder de 2 359 296 points, et sa batterie est rechargeable en USB pour une endurance d’environ 360 prises de vues (avec viseur) et d’environ 70 min d’enregistrement vidéo en continu. Les dimensions du produit sont de 120,0 x 66,9 x 59,7 mm, et son poids atteint 403 grammes, soit le même gabarit que l’A6300.

Prix et disponibilité

L’α6400 sera disponible à partir du mois de février 2019 au prix d’environ 1 050 euros pour le boîtier nu. Il sera également proposé en kit, avec l’objectif E PZ 16-50mm OSS (SELP1650) contre 1150 euros, et avec l’objectif E 18-135mm OSS (SEL18135) contre 1450 euros.

Romain Challand

Romain Challand

Journaliste


    Contenus associés

    Partager cet article :

    Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.