LaboFnac

Sony : fin 2016, les smartphones Xperia ont peiné à se vendre

Sony publie ses derniers résultats financiers. À la fin de l'année 2016, la marque japonaise a vu ses performances décroître notamment dans l'univers du mobile, mais compense par une division gaming en forme.

L’heure est pour Sony à la publication de ses résultats financiers pour le dernier trimestre 2016, correspondant au troisième trimestre de l’année fiscale pour le Nippon. Une période marquée par un léger recul du chiffre d’affaires global de l’entreprise, en retrait de 7,1 % sur an à 2397,5 milliards de yens (19,7 milliards d’euros), mais surtout une baisse de son bénéfice opérationnel. Celui-ci s’établit à 92,4 milliards de yens (760 millions d’euros), contre 202,1 milliards de yens au quatrième trimestre 2015.

Résultats financiers Sony

La branche de Sony souffrant principalement de cette baisse de régime n’est autre que sa division mobile, dont le revenu a baissé de 35,3 % en un an, pour descendre à 2,04 milliards d’euros (448,6 milliards de yens). La marque limite toutefois les dégâts en termes de bénéfice opérationnel, qui se limite à un recul de 12,1 %, soit 21,2 milliards de yens (174 millions d’euros). Sony assume une baisse de ses ventes, « principalement en Europe ». De 7,6 millions de smartphones écoulés au dernier trimestre 2015, le constructeur indique être passé à 5,1 millions fin 2016, malgré la sortie de son dernier flagship, le Xperia XZ. Pour l’ensemble de l’année fiscale 2016, qui prendra fin d’ici mars prochain, Sony précise avoir revu ses ambitions à la baisse, et espère vendre non plus 17, mais 15 millions de terminaux dans le monde.

Les consoles de jeu, activité la plus lucrative de Sony

L’univers du mobile n’est pas le seul, chez Sony, à accuser un recul en fin d’année 2016. La marque souffre d’une petite baisse des revenus dans l’univers des appareils photo et caméras, où ses revenus ont baissé de 9,6 % , et son bénéfice opérationnel, de 7,5 %. Même combat au rayon de l’univers de la TV et du son, où le chiffre d’affaires a décru de 12,1 %. C’est plutôt du côté de sa division « Game & Network Services », portée par les différentes moutures de la PlayStation 4, elles-mêmes plébiscitées durant la période des fêtes, que les bonnes nouvelles sont à chercher. Le constructeur a ainsi écoulé 9,7 millions de PS4 au dernier trimestre 2016 (contre 8,4 millions un an plus tôt), tandis qu’il affirme qu’à ce jour 53,4 millions de consoles sont installées. Le service PlayStation Network, en bonne forme avec des revenus en augmentation de 40 % depuis l’année précédente, contribue à améliorer ces résultats.

 

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.