LaboFnac

La fin du cycle PlayStation 4 approche, selon Sony

C'est à l'occasion d'une discussion avec les investisseurs que John Kodera, la tête pensante qui dirige Sony Interactive Entertainment, a dégainé les plans de la société dans le futur, ce qui implique bien évidemment la fin de la PlayStation 4.

Le Sony IR Day 2018, que nous avons déjà évoqué ici pour ce qui concerne l’avenir de Sony dans sa globalité, a permis au nouveau patron de la branche Interactive Entertainment (SIE) de présenter les plans de la firme pour tout ce qui touche au jeu vidéo. John Kodera, qui remplace désormais l’emblématique Andrew House, est tout d’abord revenu sur les principaux résultats de l’année fiscale passée, à savoir les fameuses 79 millions de PlayStation 4 vendues à travers le monde ou encore la croissance du nombre d’abonnés au service PlayStation Plus (de 26,4 millions d’utilisateurs durant l’exercice précédent à 34,2 millions).

John Kodera sony

© Sony

On peut également parler des 246 millions de jeux vendus dans le monde, ce qui représente un nombre très important de titres, et un gain considérable pour la firme japonaise. Toutefois, tout n’est pas blanc dans le monde de Kodera. Le PlayStation VR, par exemple, est un marché qui ne prend pas aussi rapidement que l’espérait son constructeur, alors que ForwardWorks, la société filiale en charge du développement d’expériences mobiles en reprenant certaines licences exclusives du constructeur, ne fonctionne pas aussi bien qu’escompté. Les jeux en développement ont pris un certain retard, ce qui implique un retour sur investissement lui aussi repoussé. Le PlayStation Vue (service de streaming télévisuel aux États-Unis), de son côté, reste encore un marché assez incertain pour la marque, notamment en raison d’une concurrence nombreuse dans ce domaine.

Sony dévoile ses plans pour le futur

John Kodera a évoqué le futur. Ce n’est pas à travers une boule de cristal que l’homme a mentionné les perspectives de croissance de Sony Interactive Entertainment, mais avec des plans bien précis qui passent notamment par l’enrichissement du catalogue d’exclusivités PlayStation 4. Une stratégie sûre, qui a payé jusqu’à maintenant grâce à des titres comme le dernier God of War, Horizon Zero Dawn, Persona 5 ou encore Uncharted 4, en comparaison d’une Xbox One qui peine un peu plus à renforcer son identité. Les mois qui arrivent ne seront pas en reste, avec la sortie de Detroit: Become Human dans quelques jours, mais aussi de Spider-Man et d’autres poids lourds tels que Days Gone, le second chapitre de The Last of Us ou encore Death Stranding.

Sony

© Sony

Toutefois, les années qui s’écoulent signifient également la fin du cycle de vie de la PlayStation 4, sortie à la fin 2013. Une situation qu’évoque sans sourciller le patron de SIE, comme le rapporte Takashi Mochizuki du Wall Street Journal, et ce malgré l’impact négatif que cela aura sur les ventes. Il faudra attendre en revanche trois années supplémentaires avant de voir le successeur de la machine qui règne actuellement sur cette génération de consoles, et les services en ligne devraient éponger la baisse attendue des revenus en provenance du hardware.

« Nous prendrons les trois prochaines années pour préparer la prochaine étape, une manière s’accroupir pour sauter plus haut dans le futur » a déclaré John Kodera afin d’illustrer la situation. Il faudra donc prendre son mal en patience avant l’annonce de la prochaine PlayStation, machine dont l’intérêt sera majeur dans la stratégie globale du groupe Sony.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.