LaboFnac

La division PlayStation de Sony termine son exercice fiscal sur un record

C'est au tour de Sony de publier les résultats de son dernier exercice fiscal. L'occasion de prendre un peu de hauteur sur l'année du constructeur de la PlayStation 4. Il n'a pas chômé cette année : les indicateurs sont au vert, les chiffres excellents et les PS4 se sont écoulées comme des petits pains.

Comme d’habitude, Sony fait les choses plutôt bien pour la publication de ses résultats financiers. On retrouve tous les segments sur lesquels le constructeur est impliqué. Ce qui permet de voir que les « Game and Network Services », ou G&NS, participent grandement aux bons résultats de la firme japonaise. C’est simple, il s’agit du secteur qui contribue le plus à son chiffre d’affaires, avec 1 943 milliards de yens, soit 14,71 milliards d’euros, devant la division « Home Entertainment & Sound ». Constat pratiquement similaire du côté des bénéfices opérationnels (provenant de l’activité pure de la société), où le jeu vidéo se trouve en seconde place avec 177,5 milliards de yens, soit 1,34 milliard d’euros, derrière les services financiers.

Sony PlayStation 4 Pro

© Sony

Deux chiffres qui représentent respectivement une variation de +18,62% du chiffre d’affaires entre l’année fiscale 2016 et l’année fiscale 2017 qui vient de se terminer, et +34% pour le bénéfice opérationnel. Le jeu vidéo est d’ailleurs le secteur qui a vu son chiffre d’affaires le plus augmenter d’une année à l’autre, alors que ce sont les semi-conducteurs qui ont principalement tiré leur épingle du jeu du côté du bénéfice opérationnel. En tout et pour tout, Sony Corporation termine cet exercice fiscal sur un chiffre d’affaires de 64,68 milliards d’euros (+12,38 % d’augmentation par rapport à l’année précédente), 5,56 milliards de bénéfice opérationnel (+155 % par rapport à l’année 2016) sur l’ensemble de son activité.

La très nette augmentation des résultats liés à la division jeu vidéo s’explique principalement par l’augmentation du nombre de jeux vendus, surtout via le PlayStation Store dont les performances sont excellentes. Depuis le troisième trimestre de l’année fiscale 2016, la tendance est inexorablement à la hausse du côté des résultats du PSN. Mais depuis le deuxième trimestre de l’exercice fiscal qui vient de se terminer, les ventes ont encore plus décollé. Le nombre d’abonnés PlayStation Plus (34,2 millions) est également une source supplémentaire de satisfaction pour le constructeur.

Sony voit encore plus grand pour l’année prochaine

Du côté des ventes de consoles, Sony s’en tire avec 19 millions de PlayStation 4 vendues sur l’exercice fiscal 2017. C’est un peu moins que les 20 millions de consoles vendues l’année précédente, mais suffisant pour que la firme nippone dépasse les 79 millions de produits distribués à travers le monde. Un chiffre colossal, qui devrait encore croître au cours de l’année, bien que Sony attende une chute certaine à 16 millions de ventes pour l’année fiscale 2018. Et une console ne serait rien sans des jeux, dont 246,9 millions de copies ont été vendues durant cette année fiscale (contre 217,9 millions l’année dernière 2016).

Et pour l’année fiscale 2018, la firme nippone attend un chiffre d’affaires de 62,63 milliards d’euros, un bénéfice opérationnel de 5 milliards d’euros et un bénéfice net de 3,36 milliards d’euros : elle espère donc conserver sa bonne forme financière. Pour le jeu vidéo, il faudra frapper encore plus fort que cette année, notamment en remportant l’adhésion de davantage de joueurs au PlayStation Plus, et que le PlayStation Store génère encore plus de ventes.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.