LaboFnac

Spotify : 158 millions d’abonnés premium et une offre de podcasts payants

Spotify a soigné son début d'année avec un chiffre d'affaires en hausse et un bénéfice net de 23 millions d'euros. Un élément suffisamment rare pour être souligné, mais qui ne suffit pourtant pas à rassurer.

Spotify a soigné son début d’année avec une hausse de 21 % du nombre d’abonnés payants sur un an. Avec 158 millions d’abonnés premium et un total de 356 millions d’utilisateurs (+24 %), le service suédois confirme son statut de leader mondial du streaming musical. Une fois n’est pas coutume, Spotify parvient même à être dans le vert, affichant un bénéfice net de 23 millions d’euros au premier trimestre, contre 125 millions de pertes fin 2020. C’est seulement la cinquième fois depuis son entrée en Bourse en 2018 que Spotify parvient à dégager un bénéfice. Le chiffre d’affaires est, lui aussi, en progression de 16 % sur un an, à 2,15 milliards d’euros, mais en très légère baisse par rapport au trimestre précédent (-1 %).

Spotify abonnés Q1 2021

© Spotify

Le géant suédois a atteint son objectif sur un segment où la concurrence est rude avec la présence d’Apple Music, Deezer ou encore Amazon et Google (YouTube). Toutefois, cette situation ne permet pas de lever tous les doutes qui entourent la société dirigée par Daniel Ek. Spotify s’est lancé dans 86 nouveaux marchés pour attirer de nouveaux utilisateurs, mais sa présence dans plus de 170 territoires ne suffit pas à enregistrer une forte croissance. Elle a ralenti lors de ce trimestre avec 3 % d’utilisateurs supplémentaires et seulement 2 % de nouveaux abonnés premium.

Des progrès en trompe-l’œil

Plus problématique, cette progression se fait à l’aide d’une stratégie agressive qui consiste à faire baisser le prix de ses offres. Spotify a gagné de nouveaux utilisateurs, mais le revenu moyen par utilisateur ne cesse de chuter. Il a baissé de 7 % sur un an pour s’établir à 4,12 euros contre 4,26 euros au dernier trimestre 2020. Depuis 2015, ce revenu moyen par abonné est passé de 6,84 euros à 4,12 euros, comme le montre ce graphique de Statista.

Cette baisse est liée à la volonté de Spotify de s’implanter dans des pays tels que l’Inde. Pour compenser, la firme suédoise cherche à augmenter le prix de certains de ses abonnements. En France, l’abonnement Famille a subi une hausse de 1 euro pour passer à 15,99 euros par mois. Plus récemment, Spotify a décidé d’augmenter ce même forfait aux États-Unis et plusieurs de ses abonnements en Europe. La plateforme s’est également lancée dans les podcasts payants pour contrer Apple. Elle a multiplié les initiatives ces derniers mois et veut se démarquer de son rival californien en ne prenant aucune commission pendant deux ans. À l’inverse, Apple prévoit de prélever 30 % la première année puis 15 % à compter de la deuxième. Fin 2021, Spotify espère atteindre entre 402 et 422 millions d’utilisateurs, dont 172 à 184 millions d’abonnés payants.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.