LaboFnac

Spotify demande son introduction en Bourse malgré ses fortes pertes

Fort de son statut de numéro un mondial du streaming musical, Spotify souhaite entrer à bourse et a déposé sa demande d'introduction à Wall Street.

Après des mois de rumeurs, Spotify a déposé sa demande d’introduction en Bourse sur le New York Stock Exchange à Wall Street, selon un document fourni au gendarme boursier américain (SEC). Le numéro un mondial de la musique en streaming a opté pour une procédure en « cotation directe ». Un procédé atypique, indique l’AFP, qui permet à la société d’économiser des coûts liés à une entrée en Bourse traditionnelle, comme certaines commissions versées aux banques aidant les entreprises à séduire les investisseurs, et d’éviter de lever de nouveaux capitaux. L’agence Reuters précise que Spotify devient ainsi la première grande société à déposer une demande d‘introduction en Bourse (IPO) directe auprès de la SEC.

Spotify veut entrer en bourse via une procédure de cotation directe

Le groupe suédois ne précise pas dans son document boursier le prix d‘introduction en Bourse de ses actions et leur nombre, mais sera cotée sur le New York Stock Exchange sous le symbole « SPOT ». Selon les estimations de Reuters et CNBC, la valorisation de Spotify devrait se situer autour des 20 milliards de dollars (entre 19 et 23 milliards de dollars).

Dans son document d’introduction, Spotify revendique 71 millions d‘abonnés à son service premium et quelque 159 millions d‘utilisateurs par mois. Début janvier, le groupe s’était félicité de franchir la barre des 70 millions d’abonnés. À titre de comparaison, Apple Music, qui est né en 2015, compte 36 millions d‘abonnés payants. On note toutefois que le service de streaming musical d’Apple progresse vite et pourrait rapidement rattraper son rival suédois aux États-Unis.

Le chiffre d’affaires progresse, mais Spotify continue de perdre de l’argent

Cette demande permet également d’en savoir plus sur la situation financière de l’entreprise. Son chiffre d’affaires a fortement progressé en 2017 (+ 38,64%) pour s’établir à 4,09 milliards d’euros, mais le groupe perd toujours beaucoup d’argent. Spotify accuse des pertes de l’ordre de 1,24 milliard d’euros en 2017.

Avant de déposer sa demande d’introduction en bourse, Spotify avait renforcé ses liens avec les principaux labels de musique (Universal, Sony et Warner). Le géant suédois préparerait également sa propre enceinte connectée.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.