LaboFnac

Star Wars Battlefront 2 : on a pu s’entretenir avec Arthur Rohart, producteur du jeu

C'est dans le cadre de la Paris Games Week édition 2017 que l'on a pu approcher d'un peu plus près Star Wars Battlefront 2 avant sa sortie. Une escapade dans l'univers de la franchise mondialement connue, avec un petit entretien avec Arthur Rohart, qui travaille sur le titre chez Criterion Games en tant que producteur.

Que peut donc bien représenter le travail de producteur sur un jeu comme Battlefront 2 ?  Arthur Rohart nous a donné quelques éléments de réponse. « Le producteur représente la vision sur les différents aspects du jeu, comme les modes. Avec Battlefront 2, il est question d’incarner un héros légendaire, tout en proposant un gameplay simple, mais profond« . Ce qui est finalement peu ou prou le nerf de la guerre de tous les jeux qui veulent se distinguer dans le temps en arborant la sacro-sainte dénomination du « game as a service » (jeu-service) qui tient une vision un peu plus long terme en proposant des contenus supplémentaires sur la durée, souvent contre monétisation. League of Legends ou encore les MMORPGS, représentent des exemples de games as a service.

Battlefront 2

La précédente phase de bêta nous avait laissé la possibilité de nous écharper avec quelques vaisseaux dans des batailles spatiales. Un rendu parfois frustrant dans ses contrôles qui nous obligeait à lâcher quelques gros coups de souris afin de pouvoir se retourner et faire face à un assaillant un poil furtif. Mais le feeling était résolument Star Wars. « Nous nous sommes inspirés de Star Wars Battlefront VR pour ce mode de jeu-là, tout en tirant de l’inspiration des anciens Star Wars et des films. Nous avons forcément regardé ce qui se faisait à côté, comme Star Citizen ou Elite : Dangerous, mais le focus principal était Battlefront VR. »

« Mais c’est aussi basé sur la façon dont sont designées les batailles spatiales dans les films, par Georges Lucas. Il s’est d’ailleurs lui-même inspiré des batailles navales et ses axes horizontaux, c’est ce que l’on a voulu retranscrire ici. » Dans les faits, cela virevoltait beaucoup, et la vitesse des engins et les gros coups de souris évoqués précédemment pouvaient un peu nuire à la lisibilité de l’action, d’autant que certains types de vaisseaux semblaient se démarquer un tantinet des autres par une puissance un peu trop accentuée. Un fait sur lequel se sont attardés les développeurs à l’issue de la bêta : « On s’est surtout penché sur l’équilibrage, aussi bien du côté de certains personnages, mais surtout des vaisseaux. »

Battlefront 2 PGW 2017

Contrairement à son aîné sorti en novembre 2015, Battlefront 2 embarque une campagne solo. Confirmée pour une durée de 6 à 7 heures par notre interlocuteur du jour – ce que l’on pourra vérifier à l’occasion de la sortie du titre en fin de semaine -, elle mettra en avant l’Empire, ce qui n’est pas véritablement chose commune pour la licence. « On voulait montrer l’envers du décor, avoir la perspective des méchants plutôt que les gentils comme c’est habituellement le cas« , a ainsi expliqué Arthur Rohart, avant de continuer : « Il y a eu une collaboration permanente entre Motive Studios et LucasFilm pour respecter comme il se doit l’univers des films et que tout reste cohérent. »

S’il y a bien une chose que l’on ne peut pas lui retirer, de nos escapades durant la bêta ou de nos sessions de jeu sur le salon, c’est que le titre est graphiquement à la hauteur. Les textures, effets de lumière et autres paysages arrivent quand même à un niveau peu commun, sans jamais faire injure à son univers. Une performance très certainement due au travail réalisé par les équipes sur le Frostbyte, moteur maison, dont la dernière version est notamment utilisée sur les derniers FIFA, Battlefield 1 ou encore le premier Battlefront pour ne citer qu’eux. Mais la progression de la solution technique par rapport au premier opus du reboot est indéniable.

Star Wars Battlefront 2 PGW 2017

Pour résumer brièvement Star Wars Battlefront 2, le producteur nous évoque la réaction des joueurs, quand ils disent « C’est la guerre des étoiles !« , le postulat pour les développeurs était naturellement de faire « un jeu Star Wars, et pas un simple jeu avec des personnages Star Wars« . Chose que l’on pourra très bientôt juger sur pièce dans sa version intégrale, ainsi que les réponses d’Electronic Arts à la grogne des joueurs concernant les caisses de butin en jeu, qui font beaucoup parler d’elles ces derniers temps.

Qu’aurait-il aimé voir intégrer en jeu, en tant que joueur et fan de Star Wars ? À cette question, Rohart choisit de répondre en nous fixant un rendez-vous après la sortie du jeu : « Je ne peux pas en dire beaucoup plus, mais cela concerne un contenu supplémentaire qui sera dans l’univers du prochain film« . No spoil, donc. Star Wars Battlefront 2 est toujours prévu pour la fin de semaine, le 17 novembre, sur PC, PlayStation 4 et Xbox One, un test arrivera également sur LaboFnac.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.