LaboFnac

StopCovid : l’application a envoyé 72 notifications depuis son lancement

Lancée début juin par le gouvernement pour faire face à l'épidémie de Covid-19, StopCovid ne rencontre pas le succès espéré. L'application a été téléchargée 2,3 millions et n'a envoyé que 72 notifications en trois mois.

Face à la pandémie de Covid-19 et pour accompagner le déconfinement, le gouvernement a lancé début juin son application de suivi des contacts. Baptisé StopCovid, cet outil de prévention a pour but d’alerter des risques de contamination en utilisant les seules informations fournies par les utilisateurs et leur smartphone. L’application utilise la technologie Bluetooth pour détecter et garder une trace de toutes les personnes croisées de manière prolongée durant les 15 derniers jours à moins d’un mètre. Ces derniers sont ensuite prévenus en cas de contamination.

StopCovid

© StopCovid

Alors que son utilisation s’effectue sur la base du volontariat, StopCovid a été téléchargée 2,3 millions de fois et n’a permis de notifier que 72 contacts à risque, selon des chiffres fournis à l’AFP par la Direction générale de la Santé. L’application « a été téléchargée près de 2,3 millions de fois, sur les plateformes Android et Apple, depuis sa mise en service le 2 juin. À ce jour [mercredi 19 août], 1169 QR codes ont été utilisés et 72 contacts à risque notifiés », précise la DGS. Concernant les QR Code, ils sont remis aux personnes testées positives qui peuvent ensuite se signaler dans l’application. Cet écart entre le nombre de personnes qui se signalent contaminées et le nombre de notifications envoyées semble confirmer que StopCovid est peu utilisé dans la population ou dans l’entourage de la personne contaminée.

Seulement 72 notifications envoyées pour l’application StopCovid

Fin juillet, Cédric O indiquait que l’outil avait été téléchargé « entre 2 et 2,5 millions de fois ». Si le secrétaire d’État assurait qu’il était encore « un peu tôt » pour faire le bilan de StopCovid, le premier bilan est famélique. Avant même son lancement, StopCovid a dû se heurter à la méfiance de nombreux utilisateurs et observateurs, en raison notamment des choix techniques faits par le gouvernement. L’application française est incompatible avec la plupart des applications de traçage européennes, qui ont préféré s’appuyer sur une solution technologique proposée par Apple et Google. De plus, la protection des données personnelles fait départ et la CNIL a mis en demeure fin juillet le gouvernement de régler « plusieurs irrégularités ».

Malgré des débuts compliqués, le ministère des Solidarités et de la Santé « encourage évidemment tous les Français à télécharger l’application » et assure que « l’application est efficace dès lors qu’une personne et ses contacts en disposent ». Pour le gouvernement, le fait d' »utiliser StopCovid peut s’avérer particulièrement utile dans les zones où le virus circule activement » et dans les lieux fréquentés comme les bars et les restaurants. L’application est disponible sur l’App Store (iOS) d’Apple et le Play Store (Android) de Google.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.