LaboFnac

StopCovid : l’application a été téléchargée « entre 2 et 2,5 millions » de fois

Disponible depuis le 2 juin, l'application de suivi de contacts a été téléchargée "entre 2 et 2,5 millions de fois". Selon le secrétaire d'État Cédric O,  il est encore "un peu tôt" pour faire un bilan de l'outil StopCovid.

L’application StopCovid n’a pas été adoptée massivement par les Français depuis son lancement début juin. Dans une interview accordée à la chaîne CNews, Cédric O est revenu sur les débuts de l’application de suivi de contacts. Le secrétaire d’État à la Transition numérique et aux Communications électroniques indique que l’outil a franchi la barre des 2 millions de téléchargements. « On doit être entre 2 millions et 2,5 millions de personnes qui ont téléchargé StopCovid », indique Cédric O au sujet de l’application controversée. Disponible depuis le 2 juin après une phase de test débutée en mai, StopCovid s’inscrit dans le plan global de déconfinement du Gouvernement dans le contexte de l’épidémie de Covid-19. L’application aide à suivre l’évolution de l’épidémie qui a fait plus de 30000 morts en France.

Masque Covid-19

© Creative Commons

« Trop tôt » pour faire un bilan, assure Cédric O

« Je vous avoue que c’est un peu difficile de faire le bilan, c’est un peu tôt », ajoute Cédric O. Le secrétaire d’État reconduit au Numérique se satisfait que l’outil soit « sur la table » et renvoie la balle dans le camp du ministère de la Santé et des autorités de Santé. « Maintenant c’est à Olivier Véran et aux autorités de santé de décider comment ils veulent le déployer (…) encore plus » assure-t-il, et d’ajouter : « En tout cas je pense qu’on ne sera pas mécontents si l’épidémie revient d’avoir cet outil dans la panoplie de réponses sanitaires ». Sur Twitter, le ministre de la Santé invite d’ailleurs les Français à se protéger et à protéger les gens qu’ils croisent en téléchargeant StopCovid.

Critiqué depuis son développement, notamment en termes de protection des données personnelles, StopCovid a récemment été contrôlé par la CNIL. Le gendarme de la vie privée a annoncé le 20 juillet que la nouvelle version de l’application StopCovid « respecte pour l’essentiel le RGPD et la loi Informatique et Libertés ». Toutefois, la CNIL ajoute avoir relevé « plusieurs irrégularités » et mis le ministère des Solidarités et de la Santé en demeure d’y remédier. Ce dernier est invité à mettre son outil en conformité « dans un délai d’un mois ». Pour rappel, l’application est disponible sur l’App Store pour les appareils iOS et le Play Store pour ceux sous Android.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.