LaboFnac

Super Mario Run déboule sur iPhone et iPad, nos premières impressions

Ponctuel, le très attendu Super Mario Run de Nintendo est sorti comme prévu sur iOS ce jeudi 15 décembre. Les possesseurs d'iPhone, d'iPad et d'iPod Touch peuvent donc se lancer sans plus tarder dans les premières aventures mobiles du célèbre pompier moustachu. Ce que nous n'avons pas non plus manqué de faire, d'ailleurs. Impressions.

Nintendo se sera fait désirer avant de proposer ses jeux sur mobile. Il a certes lancé un premier titre Miitomo. Mais ce dernier avait laissé les fans sur leur faim, notamment parce qu’il ne s’agissait pas d’un véritable jeu, mais plutôt d’une sorte de réseau social. Heureusement, l’éditeur japonais rectifie enfin le tir, et de belle manière qui plus est, avec Super Mario Run.

Super Mario Run

Le plus pressé des plombiers restera donc celui qui a lancé la vague des « vrais » jeux Nintendo sur supports mobiles. Disponible sur iOS (iPhone, iPad et iPod Touch) depuis quelques heures, Super Mario Run est – comme son nom le laisse clairement entendre – un titre de type « runner ». Un genre qui croule sous les représentants sur mobiles depuis quelques années. Le joueur se contente donc d’y faire sauter Mario pour éviter moult obstacles.

Super Mario Run

Le jeu est disponible gratuitement sur l’App Store d’Apple, mais cette gratuité cache en fait une version d’essai. Il n’est possible de parcourir que les trois premiers niveaux du monde 1. Pour accéder à l’intégralité des six mondes, il faudra vous délester de 9,99 euros. Pas de surprise ici, Nintendo ayant depuis longtemps communiqué sur ce tarif. Plus gênant : une connexion permanente à Internet est indispensable pour que l’application fonctionne. Il est donc impossible d’y jouer dans l’avion ou dans le métro, par exemple. Si l’on en croit nos confrères d’AppleInsider, Super Mario Run consomme environ 75 Mo par heure.

super-mario-run-ios-2

Nous avons pu nous frotter au jeu pendant quelques heures. Nos premières impressions à son sujet sont assez mitigées. Il y a du très bon, comme la réalisation technique et l’ambiance générale, qui transpire le Mario à chaque coin de pixel. La maniabilité est à l’avenant, ce qui est la moindre des choses, vu le peu de contrôles disponibles. Néanmoins, le concept même du runner fait que l’on perd l’essence des jeux de plateforme estampillés Mario. Ici, il n’est pas question d’explorer à loisir un niveau en tentant de dégoter des pièces ou des étoiles savamment camouflées. Certes, il y a dans Super Mario Run énormément de contenus à débloquer. Mais le fait que le plombier coure sans demander son reste implique que le gameplay dépend plus de votre sens du timing que de l’observation. Même si cette dernière qualité sera tout de même (un peu) demandée pour ceux qui veulent finir à 100 % les niveaux. Nintendo a tout de même importé un peu de son savoir-faire, avec notamment un challenge assez corsé pour les complétionnistes compulsifs. Ceux-là et les inconditionnels de Mario en auront clairement pour leur argent. Pour les autres, c’est moins évident…

Enfin, si vous possédez un smartphone ou une tablette Android et que vous jetez des regards jaloux à vos contemporains sous iOS, sachez que Super Mario Run sera également disponible sur Android « courant 2017 ».

Super Mario Run

Driss Abdi

Driss Abdi

Journaliste


Contenus associés

Comments are closed.

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.