LaboFnac

L’OS alternatif de Huawei pourrait s’appeler Harmony en Europe

Huawei continue de travailler sur son OS alternatif et a déposé la marque Harmony auprès de l'Office de l'Union européenne pour la propriétaire intellectuelle (EUIPO). Le système d'exploitation mobile du géant chinois pourrait être lancé dès cette année.

Donald Trump a desserré quelque peu l’étau autour de Huawei en annonçant en début de mois que les entreprises américaines pourraient travailler avec le géant chinois. L’administration américaine tarde toutefois à joindre les actes à la parole et Huawei a décidé de se montrer prudent. En attendant, le fabricant peaufine les derniers détails de son plan B et se prépare à vivre sans sa licence Android.

Huawei P Smart 2019

© LaboFnac

Huawei n’est pas en retard et travaille sur son OS maison depuis 2012. Les récentes décisions de Washington et les tensions commerciales entre les États-Unis et la Chine ont cependant poussé le groupe a accéléré le développement d’un système qui pourrait équiper ses nombreux appareils. La firme continue de donner la priorité à Android (Google) et Windows (Microsoft), mais elle se prépare à un scénario catastrophe qui pourrait la priver de ces deux solutions développées par des entreprises américaines.

Le sort de l’OS de Huawei suspendu aux décisions des États-Unis

Alors que l’absence d’accès au Play Store et le manque d’applications constituent les deux obstacles majeurs pour imposer un nouveau système mobile, Richard Yu avait annoncé être prêt à lancer le sien dès cette année. Basé sur l’AOSP (Android Open Source Project), il est aujourd’hui connu sous les noms HongMeng OS, Ark OS et Harmony. Le site néerlandais LetsGoDigital note en effet que Huawei a fait enregistrer le nom « Harmony » auprès de l’EUIPO (Office de l’Union européenne pour la propriété intellectuelle). Harmony est classé dans les catégories « systèmes d’exploitation mobiles ; systèmes d’exploitation informatiques ; programmes téléchargeables du système d’exploitation ». À noter que la même marque a également été déposée auprès de l’IPO (Intellectual Property Office) au Royaume-Uni.

Le système d’exploitation pourrait donc débarquer en Europe sous le nom Harmony, mais cela dépendra surtout de la situation de Huawei avec les autorités américaines. Dans un long entretien accordé en début de mois au Point, Ren Zhengfei, fondateur de Huawei, avait confirmé l’existence de cet OS qui « n’a pas été conçu pour être utilisé uniquement sur des téléphones portables ». Il avait également précisé qu’Ark OS/Harmony n’était pas « destiné à remplacer Android », mais qu’il était probablement plus rapide que le système de Google et macOS d’Apple.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.