LaboFnac

TCL va arrêter de produire des smartphones sous la marque BlackBerry

TCL annonce qu'il ne proposera plus de smartphones BlackBerry à compter du 31 août 2020. Le fabricant hongkongais tentait depuis plus de trois ans de relancer cette marque très populaire dans les années 2000.

Le groupe chinois TCL jette l’éponge et abandonne les smartphones BlackBerry. Le fabricant annonce via le compte BlackBerry Mobile (@BBMobile) « qu’à partir du 31 août 2020, TCL Communication ne vendra plus d’appareils mobiles sous la marque BlackBerry ». Il s’engage en revanche à proposer une assistance aux clients et à supporter les appareils mobiles existants (garantie et supporter technique), jusqu’au 31 août 2022 ou « aussi longtemps que la législation locale l’exigera ». TCL ne précise pas les raisons qui le poussent à arrêter la production des smartphones sous la marque canadienne.

BlackBerry KEY2 rouge

© Fahim Alloul / LaboFnac

Incontournable au début des années 2000, BlackBerry et son célèbre clavier physique n’ont jamais su trouver leur place dans l’ère des smartphones. Très prisés dans les entreprises, les appareils de RIM ont été bousculés par l’arrivée de l’iPhone d’Apple en 2007 puis des smartphones sous Android tels que les Galaxy S de Samsung. Les systèmes d’exploitation d’Apple (iOS) et Google (Android) se sont peu à peu imposés en misant sur le « tout » tactile et ne laissant que des miettes à leurs rivaux.

Malgré des services appréciés comme l’application de messagerie BMM (BlackBerry Messenger) – qui a fermé ses portes en mai 2019 – le groupe canadien n’a pas pu tenir tête aux deux géants américains. La marque s’est finalement tournée vers Android au milieu des années 2010 (Priv), avant de conclure un accord de licence avec TCL pour la fabrication de ses smartphones. Le fabricant chinois a tenté de relancer la marque avec plusieurs modèles sous Android (DTEK50/60, Motion), dont des smartphones équipés d’un clavier physique (KEYone, KEY2 et KEY2 LE). Si la série Key a relancé l’esprit BlackBerry (voir notre test Labo du BlackBerry KEYone), le passage à Android n’a pas permis à TCL de redonner vie à cette marque emblématique.

Quel avenir pour TCL et BlackBerry ?

Le constructeur, qui produit également des smartphones sous la marque Alcatel, évoque un avenir « prometteur » pour TCL Communication et BlackBerry Limited, sans toutefois donner plus de précisions. Plutôt que de miser sur d’anciens grands noms du secteur, TCL cherche désormais à exister en son nom propre sur le marché du smartphone, après s’être fait un nom sur celui des téléviseurs. Le dernier modèle sous le nom BlackBerry a été lancé en juin 2018 et la marque canadienne pourrait disparaître des radars après le 31 août 2020. À moins qu’une autre entreprise ne décide de récupérer la licence pour continuer à faire exister BlackBerry dans le monde.


À noter que, comme le rappelle le site The Verge, BlackBerry a d’autres partenaires en Asie qui détiennent des licences pour fabriquer des smartphones sous la marque. Leurs droits sont cependant limités à l’Indonésie pour BB Merah Putih (à l’origine du Aurora) et à l’Inde, au Sri Lanka, au Népal et au Bangladesh pour Optiemus Infracom (à l’origine des Evolve et Evolve X).


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.