LaboFnac

Tesla taille dans ses effectifs, près de 4 000 emplois vont être supprimés

Le constructeur automobile de voitures électriques Tesla a annoncé supprimer 9 % de ses effectifs, soit près de 4 000 emplois. Ces licenciements n'affecteront pas la production de la Model 3.

Devenir un géant de l’automobile n’est pas chose aisée et l’Américain Tesla l’apprend à ses dépens. Le constructeur va tailler dans ses effectifs à hauteur de 9 %, ce qui représente près de 4 000 emplois, précise l’AFP. Cette décision s’inscrit dans le cadre d’un vaste plan de restructuration qui doit permettre à l’entreprise de dégager son premier profit en 15 ans. Elle a été confirmée par Elon Musk sur Twitter après la fuite d’un email adressé à ses salariés. Le PDG évoque une réorganisation « difficile, mais nécessaire » et assure qu’elle n’affectera pas la production de la Model 3. En retard, Tesla a décidé de réagir et a annoncé en avril son intention d’atteindre un rythme de 5 000 voitures produites par semaine.

Premier véhicule destiné au grand public, la Model 3 a fait sensation lors de son annonce avec un prix de base de 35 000 dollars (environ 30 000 euros) et le constructeur a reçu plus de 450 000 commandes à fin mars. Elon Musk explique aujourd’hui que « Tesla a grandi et évolué rapidement lors des dernières années, ce qui s’est traduit par des doublons dans certains rôles et fonctions ». Pour celui qui est aussi à la tête de SpaceX, ces doublons « faisaient sens par le passé », mais « ils sont difficiles à justifier aujourd’hui ».

Tesla

© Tesla

« Les profits ne sont évidemment pas ce qui nous motive », assure Elon Musk

Pour atteindre ses objectifs de production, le fantasque PDG insiste sur le fait que « ces suppressions sont entièrement effectuées dans les personnels administratifs » et qu’« aucun employé de la production n’est concerné ». Elon Musk rappelle aussi que « Tesla n’a jamais dégagé un bénéfice annuel en presque 15 ans d’existence » et que « les profits ne sont évidemment pas ce qui nous motive ». « Ce qui nous motive, c’est notre mission d’accélérer la transition du monde vers une énergie propre et durable, mais nous n’y parviendrons pas si nous ne pouvons démontrer que nous pouvons être rentables à terme », ajoute-t-il. Une mission compliquée pour le groupe qui dépense beaucoup d’argent et qui a enregistré de mauvais résultats en 2017. Au premier trimestre 2018, Tesla a réalisé un chiffre d’affaires record de 3,4 milliards de dollars, mais aussi perdu beaucoup d’argent (785 millions de dollars).


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.