LaboFnac

THQ Nordic crée la surprise avec le rachat de Koch Media

Il y a parfois des nouvelles qui prennent un peu tout le monde au dépourvu, comme le rachat annoncé aujourd'hui de Koch Media par THQ Nordic.

Contre toute attente, THQ Nordic annonce aujourd’hui l’achat de Koch Media, ainsi que de son label de distribution Deep Silver. Une nouvelle qui en surprendra plus d’un, et à raison. Factuellement, Koch Media dispose de plus de visibilité ainsi que de plus d’importance que THQ Nordic, malgré le fait que ce dernier gagne en puissance ces dernières années.

THQ Nordic

Créé sur les cendres encore fumantes de THQ par le biais de la société Nordic Games, THQ Nordic dispose aujourd’hui d’un catalogue de jeux intéressants avec Darksiders, Titan Quest, SpellForce, Red Faction ou encore ELEX, pour ne citer qu’eux. Koch Media, de son côté, s’occupe en France de la distribution de « petites » sociétés comme Atlus (Persona 5), Sega, NIS America, Codemasters ou encore Koei Tecmo. Cela est évidemment sans compter les studios directement affiliés à l’éditeur, avec Volition (Saints Row, Agents of Mayhem) et Dambuster Studios, qui a notamment planché sur l’oubliable Homefront The Revolution.

Une transaction qui pèse 121 millions d’euros

Pour THQ Nordic, l’acquisition de Koch Media – une transaction de 121 millions d’euros – signifie également le gain d’une franchise bien connue du grand public : Metro. Ce qui implique donc l’opus actuellement en développement, Metro Exodus. Trois autres « gros titres encore en développement » sont également dans les tiroirs de la société couteau-suisse. Pour l’heure, aucune restructuration des effectifs de Koch Media n’est prévue, et la marque devrait pouvoir opérer de façon indépendante à l’activité de THQ Nordic.

« THQ Nordic va surveiller de près et allouer les ressources nécessaires pour assister Koch Media, dans son activité liée aux jeux vidéo, afin d’assurer la qualité ainsi qu’un retour sur investissement sur les gros projets internes encore en développement » indique Koch Media par voie de communiqué. Une manière de signifier qu’une attention toute particulière sera apportée pour éviter que des déceptions comme Agents of Mayhem ou Homefront The Revolution se reproduisent avec les quatre titres mentionnés précédemment. Il ne reste maintenant plus qu’à attendre davantage d’annonces sur les jeux à venir, avec pourquoi pas des nouvelles de Dead Island 2.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.