LaboFnac

TikTok : Biden annule les mesures de Trump et demande une enquête

L’actuel Président des États-Unis a décidé d’annuler les mesures prises par Donald Trump contre TikTok et WeChat. À la place, Joe Biden diligente une enquête sur les risques posés par ces plateformes.

Nouvel épisode dans la bataille entre le gouvernement américain et TikTok. Avec WeChat et huit autres applications, le célèbre service de partage de vidéos chinois est dans le viseur des États-Unis depuis plusieurs mois. Avant son départ de la Maison-Blanche, Donald Trump souhaitait interdire le téléchargement de TikTok et WeChat en raison de la menace supposée que ces deux applications posaient pour “la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des États-Unis”. Cet appel n’a pas été entendu et les deux services chinois ont échappé de peu à un bannissement en septembre dernier. La suspension par des tribunaux de ces ordonnances à la fin de l’année 2020 avait donné un peu d’air aux applications visées.

TikTok

© Creative Commons (cottonbro/Pexels)

L’affaire fait son retour au premier plan suite à la décision de Joe Bien de révoquer et remplacer les mesures prises par son prédécesseur. L’actuel Président des États-Unis change de style, sans toutefois promettre de se montrer plus clément à l’égard de ces services. Plutôt que de les interdire, Joe Biden demande qu’une vaste enquête soit menée sur les risques que représentent les applications détenues par certaines puissances étrangères, rapporte l’AFP“L’administration Biden s’est engagée à promouvoir un Internet ouvert, interopérable, fiable et sécurisé, à protéger les droits de l’homme en ligne et hors ligne, et à soutenir une économie numérique mondiale dynamique”, a affirmé un haut responsable de cette administration.

Une enquête sur les applications “qui peuvent présenter un risque inacceptable”

Il ajoute que “certains pays, dont la République populaire de Chine, ne partagent pas ces valeurs et cherchent à exploiter les technologies numériques et les données des Américains d’une manière qui présente des risques inacceptables pour la sécurité nationale, tout en favorisant les contrôles et les intérêts autoritaires”. Dans son nouveau décret, le 46e Président des États-Unis demande à ce que soient identifiées toutes les “applications logicielles connectées qui peuvent présenter un risque inacceptable pour la sécurité nationale des États-Unis et le peuple américain”.

Il est notamment question des “applications détenues, contrôlées ou gérées par des personnes qui soutiennent les activités militaires ou de renseignement d’un autre pays,sont impliquées dans des cyberactivités malveillantes ou impliquent des applications qui collectent des données personnelles sensibles”.

Le décret “ordonne” également au département du Commerce, en consultation avec d’autres ministères et agences fédérales, de formuler des recommandations visant à “protéger les données personnelles sensibles, y compris les informations d’identification personnelle et les informations génétiques” contre toute sorte d’abus. Ces administrations disposent de quatre mois pour établir un rapport et formuler des recommandations. Comme attendu, la politique chinoise de Joe Biden demeure proche de celle de Donald Trump, mais la méthode diffère.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.