LaboFnac

Tinder se détourne du Play Store pour éviter la « taxe Google »

Tinder veut s'affranchir de la "taxe Google" et incite désormais ses utilisateurs à contourner le paiement in-app intégré au Play Store. Plusieurs applications ont fait un choix similaire ces derniers mois.

Après Spotify, Netflix ou Epic Games (Fortnite), Tinder rejoint les rangs de la révolte contre les frais du Play Store. Le site Bloomberg rapporte que la célèbre application de rencontres ne veut plus payer les commissions de la boutique de Google. Sur Android, Tinder propose désormais un nouveau processus de paiement par défaut qui contourne le Play Store et ses frais de transaction.

Les utilisateurs souhaitant souscrire à un abonnement Tinder sont désormais invités à saisir leurs coordonnées bancaires directement dans l’application. Une fois celles-ci validées, l’application va se souvenir des identifiants bancaires et tout faire pour empêcher l’utilisateur de payer de nouveau avec son compte Google. Néanmoins, il semble pour l’heure toujours possible d’opter pour le paiement via Google Play.

tinder

© Tinder

Ce changement n’est pas sans conséquence pour Match Group qui évite ainsi la « taxe Google ». La firme de Mountain View prélève en effet une commission de 30 % sur les transactions réalisées via son portail (puis 15 % au bout d’un an). Avec ce nouveau système, Tinder s’affranchit de cette « taxe » et récupère l’intégralité des revenus, soit 100 % au lieu de 70 % en passant par Google.

Une différence importante pour Tinder qui marche sur les traces de Spotify, Netflix ou Epic Games. Ces géants ont eux aussi décidé de s’opposer aux méthodes de Google et d’Apple. Le leader du streaming musical est d’ailleurs en conflit avec Apple et les pratiques du géant américain vont faire l’objet d’une enquête de la Commission européenne. Pour l’heure, la version iOS de Tinder n’est pas concernée et Match Group continue de verser 30 % de ses recettes générées sur l’App Store à Apple.

Entre Tinder et Google, ça ne matche plus

La firme n’a pas fait de commentaire sur sa décision, indiquant simplement qu’elle testait constamment de nouvelles fonctionnalités. On notera au passage que Tinder est la seule application à avoir modifié sa méthode de paiement in-app. Les autres services ont arrêté de proposer des abonnements via Google ou Apple, invitant les utilisateurs à passer directement par leur site.

Pour Ben Schachter, analyste chez Macquarie, cette « taxe » est une source de revenus importante pour Google. « C’est une activité extrêmement rentable pour Google qui rapporte des milliards de dollars », précise-t-il. Pour rappel, Tinder est l’application la plus rentable devant Netflix, deux acteurs qui ont décidé de tenir tête aux deux membres des GAFAM.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.