LaboFnac

Tinder passe la barre des 4 millions d’utilisateurs payants

Tinder continue sa progression et revendique 4,1 millions d'utilisateurs payants. Le succès du service de rencontres fait le bonheur de Match Group. L'entreprise propriétaire de Tinder prévoit ainsi que les revenus générés par son application cette année atteindront 800 millions de dollars.

Tinder a beau jouir d’une sulfureuse réputation, son succès ne se dément pas. La célèbre application a bousculé les codes et compte aujourd’hui plus de 4 millions d’utilisateurs, a fait savoir Match Group lors de l’annonce de ses derniers résultats financiers. Proposée gratuitement, l’application s’accompagne de deux formules payantes (Tinder Plus et Tinder Gold) qui permettent de débloquer des fonctions premiums. Un modèle « freemium » efficace qui permet à Tinder d’être le principal moteur de croissance de Match Group – l’entreprise propriétaire de Tinder – relève TechCrunch. Le groupe américain exploite également d’autres sites de rencontres tels que Match.com, OkCupid ou Meetic.

Coeur

© Creative Commons

Avec ses différents services, la société a dépassé les prévisions des analystes (437 millions de dollars) et engrangé 444 millions de dollars de revenus au troisième trimestre, soit une augmentation de 29 % sur un an. Un succès que Match doit en grande partie à son application lancée en 2012. Tinder comptabilise environ la moitié des utilisateurs payants et compte pour la moitié des revenus annuels prévus par le groupe. Le nombre total d’abonnés payants de Match s’élève en effet à 8,1 millions, dont 4,1 millions d’utilisateurs payants rien pour Tinder. Le juteux business de l’amour se confirme puisque Match comptait 7,7 millions d’utilisateurs payants au deuxième trimestre (dont 3,8 millions pour Tinder) et affiche une progression de 23 % sur un an.

Match et Tinder ne comptent pas s’arrêter là

Tinder devrait dégager 800 millions de dollars de revenus en 2018 tandis que sa société mère s’attend à générer un total de 1,72 milliard de dollars sur l’ensemble de l’année. Malgré ses perspectives encourageantes, Match anticipe un quatrième trimestre en deçà des attentes des analystes. L’entreprise s’attend à des revenus de 440 à 450 millions de dollars au quatrième trimestre, ce qui est inférieur à l’estimation de 454,5 millions de dollars des analystes. Des prévisions revues à la baisse qui s’expliquent notamment par l’entrée en vigueur du RGPD et qui ont fait chuter l’action de Match.

Toujours à l’affût, le groupe s’est offert l’appli de dating Hinge en juin. Une autre application de rencontres qui progresse rapidement, puisque le nombre de téléchargements a été multiplié par 5 depuis son rachat. Match confirme au passage qu’il continue d’être à la recherche d’opportunités stratégiques de fusions-acquisitions. En grande forme, Tinder semble plus que jamais prêt à affronter la concurrence de Dating, le service de rencontres de Facebook.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.