LaboFnac

Tinder : la vérification d’identité sera bientôt proposée en option

Tinder va se doter d’un outil de vérification de l’identité de ses membres. La célèbre application de rencontres veut créer une “communauté sûre etvauthentique”.

Pour lutter contre les faux profils, Tinder propose déjà une fonction de vérification des photos. Cet outil vise à lutter contre les mauvaises surprises et la pratique du catfishing en indiquant à ses “Matchs potentiels que vous êtes vraiment la personne que l’on voit sur votre profil”. L’objectif de Tinder est de devenir un “endroit sûr” et l’application de rencontres prévoit d’aller encore plus loin. Dans un communiqué, elle annonce la mise en place d’une vérification de l’identité de ses membres dans le monde entier. La fonctionnalité sera déployée “au cours des prochains trimestres” et participera à la volonté de la société de créer une communauté “sûre et authentique”.

Tinder application

© Creative commons

Tinder précise qu’il tiendra compte des recommandations d’experts, de l’avis de ses membres ainsi que des lois et réglementations pour déterminer “le mode de déploiement de cette fonctionnalité”. Le service devra notamment déterminer qu’elles sont les documents “les plus appropriés” dans chaque pays pour contrôler l’identité de ses membres. L’application de rencontre, qui a déjà testé la vérification d’identité au Japon en 2019, ajoute que l’étape sera dans un premier temps facultative, “sauf si la loi l’exige”. Il est également précisé que la situation pourrait évoluer “afin de garantir une approche équitable, inclusive et respectueuse de la vie privée”. Avant de rendre l’option obligatoire, Tinder devra en effet convaincre ses membres de confier des données sensibles telles qu’une photo de sa carte d’identité.

Une vérification optionnelle… dans un premier temps

“La vérification d’identité est complexe et nuancée, c’est pourquoi nous adoptons une approche de test et d’apprentissage pour le déploiement”, assure Rory Kozoll, responsable de la sécurité des produits chez Tinder. L’application à l’origine du “swipe” rappelle également pourquoi elle souhaite que cette option soit lancée de manière facultative : “Nous savons que dans de nombreuses régions du monde et au sein de communautés traditionnellement marginalisées, les gens peuvent avoir des raisons impérieuses de ne pas vouloir ou de ne pas pouvoir partager leur identité réelle avec une plateforme en ligne.” Vice-présidente de la sécurité chez Match Group, Tracey Breeden ajoute : “Créer une solution vraiment équitable pour la vérification d’identité est un projet de sécurité difficile, mais essentiel, et nous nous tournons vers nos communautés ainsi que vers des experts pour nous aider à définir notre approche.”

L’an dernier, la plateforme avait ajouté un bouton d’urgence pour mieux protéger ses utilisateurs et utilisatrices. Elle avait également dû s’adapter à la crise sanitaire en mettant à jour certaines fonctionnalités.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.