LaboFnac

Unreal Engine : Microsoft soutient Epic Games après les menaces d’Apple

Microsoft a décidé d’apporter son soutien à l'éditeur de Fortnite suite aux menaces d'Apple. La firme de Redmond s'inquiète du possible blocage d'Unreal Engine, qualifiant le moteur de jeu développé par Epic de "technologie essentielle".

Le conflit qui oppose Epic Games et Apple ne cesse de prendre de l’ampleur et un nouvel acteur a décidé s’immiscer dans la bataille. Alors que l’éditeur de Fortnite multiplie les provocations, le géant de Cupertino s’est dit prêt à supprimer tous ses comptes développeurs sur iOS et macOS comme le stipule son règlement. La firme de Tim Cook ne veut pas faire d’exception et sa décision pourrait priver Epic de l’accès à tous ses outils de développement, à commencer par l’Unreal Engine. Au cœur de l’activité d’Epic Games, ce moteur de jeu est utilisé par de nombreux studios et la contre-attaque d’Apple pourrait faire des victimes collatérales. Face à la situation, Microsoft a décidé de réagir via une déclaration partagée par Phil Spencer sur Twitter.

Unreal Engine

© Epic Games

Microsoft défend le moteur Unreal Engine, sans prendre parti dans le conflit

Dans ce document, le directeur général des Gaming Developer Experiences de Microsoft, Kevin Gammill, revient sur l’importance du moteur Unreal et s’inquiète des conséquences d’un blocage par Apple pour l’ensemble de l’industrie du jeu vidéo. « Le moteur Unreal [Engine] d’Epic Games est une technologie essentielle pour de nombreux créateurs de jeux, y compris Microsoft », souligne l’ingénieur. Il ajoute que le fait d’interdire à Epic de prendre en charge son moteur sur iOS ou macOS « va causer un réel désavantage à Unreal Engine et à tous les jeux développés ou en cours de développement ».

« Microsoft serait obligé de choisir entre abandonner ses clients et clients potentiels sur les plateformes iOS et macOS ou choisir un moteur de jeu différent pour développer de nouveaux jeux […] En empêchant Epic de développer et prendre en charge l’Unreal Engine pour iOS ou macOS, Apple portera préjudice aux créateurs de jeux et aux joueurs », ajoute la firme américaine. Le témoignage de Microsoft, qui utilise notamment cette technologie pour son jeu mobile Forza Street, est un renfort de poids pour Epic.

Toutefois, la firme de Redmond réagit uniquement au sujet des représailles d’Apple et ne prend pas explicitement parti dans ce conflit. Outre cette affaire, Microsoft a déjà un litige avec Apple qui l’a conduit à mettre fin au test de xCloud sur iOS. Concernant Epic, l’éditeur reproche toujours à la marque à la pomme de prélever 30 % sur les achats d’applications qui se font sur l’App Store. La tension est montée d’un cran suite aux représailles de Cupertino que l’éditeur qualifie d’« effort illégal pour maintenir son monopole et tenter d’empêcher toute action juridique de la part d’autres personnes qui oseraient s’opposer à Apple ».


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.