LaboFnac

Vaunt : Intel abandonne ses lunettes connectées

Dévoilé il y a quelques mois à peine, le projet de lunettes connectées d’Intel a finalement été interrompu. Les Vaunt ne seront donc jamais commercialisées.

Le marché ne semble toujours pas prêt pour les lunettes connectées. C’est en tout cas l’explication d’Intel, qui a récemment annoncé l’arrêt du développement des Vaunt à en croire TheVerge : « Nous allons suivre une approche disciplinée alors que nous continuerons à inventer et explorer de nouvelles technologies, et cela peut impliquer des choix difficiles lorsque la dynamique du marché ne soutient pas la poursuite d’investissement. » Si Snap semble décidé à persévérer malgré l’accueil pour le moins mitigé qui avait été réservé à ses Spectacles, le fondeur de Santa Clara préfère donc suivre le même chemin que Google, qui avait mis un terme au développement des Glass grand public en 2015.

Intel Vaunt

(Source : Vjeran Pavic/The Verge)

L’abandon intervient toutefois bien plus tôt dans le développement des Vaunt. Les lunettes connectées d’Intel, également connues sous le nom de code « Superlight », n’avaient fait leur première apparition publique qu’au mois de février dernier, et il ne s’agissait là encore que de l’un des premiers prototypes mis au point. Il est donc dommage de voir le projet abandonné aussi tôt, d’autant qu’il semblait plutôt intéressant.

Des lunettes connectées, mais passe-partout

Les craintes suscitées par les Google Glass et leur caméra intégrée n’avaient ici pas lieu d’être, les Vaunt se contentant d’embarquer une alimentation, le nécessaire pour se connecter à un appareil Bluetooth et un laser VCSEL pour l’affichage de quelques informations. Surtout, cet équipement somme toute sommaire leur permettait de ressembler à de simples lunettes. Mais il faudra donc faire une croix dessus désormais. L’espoir de voir un jour débarquer des lunettes connectées qui ne donnent pas l’air de sortir tout droit d’un film de science-fiction n’est toutefois pas perdu.

Nous vous parlions, en février également, d’une autre paire baptisée Level et qui entendait remplacer les bracelets et autres trackers d’activités en intégrant des capteurs de mouvements dans des montures en apparence classiques. Elles sont elles déjà disponibles aux États-Unis, et si l’absence de fonctionnalités plus avancées peut décevoir, peut-être faudra-t-il en passer par là pour que l’idée de lunettes réellement intelligentes finissent par être acceptée.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.