LaboFnac

Les ventes de smartphones en net recul au premier trimestre 2020, sauf pour Xiaomi

Selon Gartner, les ventes de smartphones ont baissé de plus de 20 % sur le premier trimestre 2020, mais Apple et Xiaomi ont limité la casse.

C’était évidemment attendu avec la pandémie de Covid-19, et les différentes mesures prises aux quatre coins du globe pour l’enrayer. Les ventes de smartphones ont reculé en ce début d’année, après des années de croissance ininterrompue. Une étude menée par Strategy Analytics avait d’ailleurs déjà laissé entrevoir les conséquences de la crise sanitaire sur les ventes de smartphones en février, et le mois de mars n’a pas suffi à inverser la tendance sur le premier trimestre 2020. Par rapport à la même période l’an dernier, le marché a reculé de 20,2 % selon une nouvelle étude du cabinet Gartner.

Des ventes en recul, mais un classement inchangé

Au total, près de 300 millions de smartphones « seulement » auraient ainsi trouvé preneurs au cours des trois premiers mois de cette année, contre près de 375 millions sur le début d’année 2019. La plupart des fabricants ont souffert de la crise sanitaire, et des fermetures forcées de magasin en parallèle de mesures de confinement souvent drastiques et compliquant l’acheminement des commandes en ligne. Cela permet d’ailleurs de retrouver toujours les cinq même en tête de classement, mais certains ont tout de même été plus affectés que d’autres.

Ventes de smartphones au 1er trimestre 2020 selon Gartner

© Gartner

Samsung et Huawei talonnés par Apple, Xiaomi remonte

C’est surtout le cas du leader du marché, Samsung, et de son dauphin, Huawei, déjà fragilisé par la perte des services Google. Le premier, avec un peu plus de 55 millions de smartphones vendus dans le monde, a vu ses ventes reculer de 22,7 % et le second de 27,3 %, avec près de 43 millions de smartphones vendus. Ils sont toujours suivis par Apple, qui s’en tire d’ailleurs plutôt bien, avec près de 41 millions d’iPhone écoulés au premier trimestre 2020. Ses ventes n’ont reculé que de 8,2 % sur un an, ce qui lui permet d’ailleurs de gagner quelques parts de marché pour atteindre 13,7 %, et se rapprocher ainsi de Huawei (14,2 %). Il est toutefois un fabricant qui s’en sort mieux encore : Xiaomi.

En pleine expansion à l’international, le géant de la tech chinois est le seul à avoir fait un meilleur premier trimestre cette année, avec 27,817 millions de smartphones vendus, contre 27,424 millions en 2019. Une hausse minime certes (+1,4 %), mais qui tient donc de l’exploit compte tenu du contexte. Il voit donc lui aussi sa part de marché augmenter, et passer de 7,3 à 9,3 %, même si ce n’est pas suffisant pour rattraper Apple. Il reste donc en quatrième position du classement, devant Oppo d’ailleurs durement touché par la crise avec des ventes en recul de 19,1 % sur un an. Il a vendu 23,949 millions de smartphones sur le premier trimestre 2020.

Un second trimestre guère plus réjouissant en vue

On notera pour finir que les autres fabricants cumulent près de 109 millions de ventes. Un recul de 24,2 % en un an qui leur fait également perdre près de 2 % de leur part de marché commune, qui s’établit à 36,3 %. Comme toujours, Gartner ne détaille pas les performances des fabricants au-delà de la cinquième place du classement, mais il est peu probable que la crise sanitaire en ait épargné. Le marché de la téléphonie mobile, comme beaucoup d’autres d’ailleurs, devrait par ailleurs continuer d’en subir les conséquences durant le second trimestre 2020, le confinement étant encore imposé dans plusieurs pays.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.