LaboFnac

Vers la fin de SteamSpy ?

Outil bien pratique pour obtenir des chiffres de ventes sur Steam, SteamSpy permet également aux développeurs d'analyser des données afin d'effectuer des choix stratégiques. Sauf que si Steam ne revient pas sur les changements opérés cette nuit sur les paramètres de confidentialité, le site appartiendra au passé.

Si vous suivez un peu les actualités gaming du Labo Fnac, vous avez très certainement déjà entendu parler de SteamSpy. Ce site nous a entre autres permis de donner des nouvelles du nombre de joueurs de LawBreakers, mais aussi de parler des titres les plus populaires du côté des joueurs PC utilisant Steam, la plateforme de Valve. Un site particulièrement pratique qui était le seul média pour avoir des données chiffrées sur les ventes dématérialisées, souvent peu médiatisées. Cette sorcellerie vient à l’origine de la communication via l’API de Steam permettant de récolter des informations sur les profils des joueurs : les activités réalisées par les joueurs, le temps passé sur les titres, mais aussi les jeux possédés dans la bibliothèque.

SteamSpy

© SteamSpy

Source d’informations sur les jeux après leur sortie, SteamSpy permet également aux développeurs d’obtenir des datas pour prendre des décisions lors de phases de brainstorming et de préproductions de titres. Il est en effet assez aisé de sonder le marché du jeu PC et d’en dégager précisément des tendances. Sauf que comme l’annonce Valve aujourd’hui, une mise à jour de Steam touche à ses paramètres de confidentialité, passant les profils utilisateurs, et donc les bibliothèques de jeux, de publics à privés par défaut.

D’autres options sont également rendues possibles via ce nouveau patch, comme le masquage du temps de jeu passé sur certains titres. Vos amis ne pourront ainsi plus se moquer de vous en voyant le millier d’heures passées sur Dota 2, Counter-Strike: Global Offensive ou PUBG. Cela a aussi la conséquence de couper les vivres de SteamSpy, qui ne peut ainsi plus compiler les données via l’API de Steam à moins que les utilisateurs ne décident en masse de rendre leurs profils publics, ce qui paraît peu réaliste. Le sort de SteamSpy dépend donc essentiellement de Valve, qui pourrait très bien opérer des changements sur la confidentialité de la bibliothèque Steam pour faciliter la tâche de l’organe, mais rien n’est assuré de ce côté-là. Bref, à ce jour, le sort de SteamSpy est très incertain.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.