LaboFnac

En s’offrant DayMen, Vitec (Manfrotto) met la main sur Lowepro et Joby

Le groupe Vitec, à la tête notamment de Manfrotto, annonce le rachat de son concurrent DayMen, dont les marques Lowepro et Joby sont spécialisées dans les accessoires pour appareils photo et caméras.

À tout juste cinquante ans, l’accessoiriste Lowepro change de propriétaire. La firme américaine, spécialiste des accessoires dédiés au matériel informatique, mais aussi et surtout photo, passe aux mains d’un autre géant de l’univers de la photographie : Vitec. Le groupe international, dont le siège est situé au Royaume-Uni, annonce l’acquisition de son concurrent, ou plutôt du groupe DayMen, qui regroupe Lowepro et Joby, également spécialisé dans les accessoires, dont le GorillaPod n’est plus à présenter. Le coût de l’opération, indique Vitec, s’élève à 10,3 millions de dollars, et à un total de 32 millions de dollars, endettement compris.

Vitec Manfrotto

Devenir leader des accessoires dédiés au « vlogging »

Si Vitec Group n’évoque pas grand-chose aux néophytes, sa filiale, Manfrotto, 45 ans au compteur, est nettement plus célèbre. La marque italienne, experte dans le domaine des supports photographiques, puisqu’elle fabrique essentiellement des (tré)pieds et des éclairages, a été acquise par le Britannique en 1989, trois ans avant Gitzo, marque française qui fête cette année son centenaire. Toutes marques confondues, Vitec, qui est d’ailleurs coté à la Bourse de Londres, annonçait l’an dernier un chiffre d’affaires de 437 millions d’euros. « C’est le moment opportun pour investir dans ces profils à haute valeur ajoutée. Joby croît rapidement, ce qui reflète son succès dans le développement de nouveaux produits innovants sur le marché des accessoires photo, tandis que Lowepro représente une opportunité pour réduire les marges à travers des réductions de coûts et une intégration à Manfrotto », commente Stephen Bird, le directeur général de Vitec.

Via ces deux acquisitions, le groupe Vitec entend obtenir une « position de leader sur le marché nouveau et en pleine croissance des accessoires dédiés à l’iPhoneography [la photographie sur iPhone] et au vlogging, autant que sur le marché des sacs photo ». Pour mieux atteindre la rentabilité prévue dès la prochaine année fiscale, il fait peu de doutes que les réductions de coûts passeront par des restructurations dont le détail reste à préciser.

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.