LaboFnac

Les voitures autonomes d’Uber reprennent du service en mode manuel

Uber va reprendre ses essais de voiture autonome quatre mois après l'accident qui a causé la mort d'un piéton. La plateforme de VTC se veut prudente et fera son retour en "mode manuel" avec des chauffeurs derrière le volant.

En mars dernier, un véhicule autonome d’Uber était impliqué dans un accident ayant entraîné la mort d’une piétonne. L’enquête avait par la suite révélé un problème logiciel avec un calibrage laxiste de la détection d’obstacles et une erreur humaine. L’opératrice présente dans le véhicule regardait The Voice sur son smartphone au moment de l’accident.

Le temps de l’enquête, le leader du VTC avait pris la décision de suspendre son programme d’expérimentations de véhicules autonomes. Quatre mois plus tard, Uber va reprendre très prudemment ses essais de conduite autonome, explique Eric Meyhofer dans un billet de blog.

Uber voiture

© Uber

Le directeur d’Advanced Technologies Group (ATG) –  la filiale d’Uber spécialisée dans la conduite autonome – annonce un retour « en mode manuel » avec un opérateur spécialisé qui conduira le véhicule en permanence. Un deuxième spécialiste, assis sur le siège passager, sera chargé de suivre les événements notables et de prendre des notes. Ce premier pas sur les voies ouvertes à la circulation publique de Pittsburgh en Pennsylvanie doit conduire Uber à reprendre la route en mode autonome « dans les mois à venir ».

Même si les choses peuvent sembler identiques de l’extérieur, Eric Meyhofer explique que l’entreprise a mis en place de nouvelles mesures de protection qui doivent améliorer la sécurité. Un système de surveillance des conducteurs en temps réel va équiper tous les véhicules autonomes d’Uber, il doit s’assurer que les opérateurs restent attentifs au volant. Si le système détecte un comportement inattentif, une alerte sonore retentira dans le véhicule.

De nouvelles mesures de sécurité

Uber annonce aussi que le système de prévention des collisions intégré restera actif même pendant la conduite manuelle. Il pourra notamment activer le système de freinage d’urgence dans certaines conditions, comme lors d’un changement de comportement du véhicule à l’avant. La firme veut également réduire la distraction causée par les écrans embarqués et annonce avoir revu l’interface et modifié certaines fonctionnalités. Enfin, la formation des opérateurs spécialisés a été revue et Uber a mis en place un nouveau programme de gestion de la fatigue.

« Même si nous sommes impatients de reprendre les tests de notre système de conduite, nous considérons la conduite manuelle comme une première étape très importante pour tester ces mesures de protection », assure Eric Meyhofer. Cette phase va en effet permettre à Uber de vérifier le comportement de ses véhicules qui sont équipés de nombreux radars et caméras.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.