LaboFnac

Arles : 50 ans de photographie côtoient la réalité virtuelle

Pour sa quatrième édition, le VR Arles Festival prend ses quartiers d'été au sein des Rencontres d'Arles. Nous avons fait le tour des expériences en réalité virtuelle qui s'offrent aux yeux des visiteurs.

Comme chaque année depuis 50 ans, Arles accueille un été d’images dans le cadre de ses rencontres de la photographie. Et pour la quatrième année consécutive, la réalité virtuelle vient compléter ce fourmillement d’expositions dédiées aux images fixes en plongeant le visiteur dans le VR Arles Festival.

VR Arles Festival

© LaboFnac

Nous avons nous aussi chaussé les casques mis à disposition des visiteurs, en majorité des HTC Vive couplés à un ordinateur configuré pour supporter des expériences parfois gourmandes en ressources, et pour certains plus légers, à l’image des casques Oculus Go. Les expériences sont réparties en plusieurs catégories : “Fictions – Imaginer le réel”, “Versions – Raconter le réel” et “Visions – Au-delà du réel”. Une vingtaine d’expériences bien souvent difficiles à décrire, du moins pour celles qui ne s’inscrivent pas dans une logique documentaire. Parmi ces “Visions”, le très psychédélique Ayahuasca de Jan Kounen (Dobermann, 99 Francs) fait vivre au spectateur, pendant près de vingt minutes, les effets de la plante psychotrope utilisée par les chamans d’Amazonie. D’autres sont plus adaptées à un public enfant, tel Gloomy Eyes, une histoire d’amour naissante entre un jeune zombie et son amie vivante, qui inaugure ici son premier chapitre aux allures très burtoniennes.

Organisé du 1er juillet dernier au 25 août au couvent Saint-Césaire d’Arles, le VR Arles Festival a déjà ses lauréats, puisque quatre prix sont décernés à cette occasion. Pour sa quatrième édition, il a ainsi récompensé 7 Lives, là aussi de Jan Kounen, dans la catégorie Fictions ; Traveling while Black, dans la catégorie Versions ; HanaHana Multi-Bloom dans la catégorie Visions ; et enfin Re-Animated, récompensé du Prix du Jury.

Le festival côté technique

VR Arles Festival

© LaboFnac

Si un tel Festival est à même de séduire pour l’aspect expérientiel de l’image, il est aussi l’occasion pour les plus technophiles de découvrir l’évolution de la réalité virtuelle côté matériel. Un premier élément est à noter : si la VR fatigue toujours les yeux, les effets de motion sickness souvent rencontrés aux débuts de la technologie se font peu, voire pas du tout ressentir.

Côté image également, les expériences sont de plus en plus exigeantes en termes matériels, certaines d’entre elles proposant une image 4K accessible à deux utilisateurs en simultané.  Les intéressés peuvent d’ailleurs profiter de l’événement pour approcher de près des NUC, ces mini-ordinateurs capables de remplacer une tour complète et suffisamment transportables pour être installées dans un salon. Les machines d’Intel sont d’ailleurs complétées par la “tour des 50 ans”. Cet ordinateur entièrement customisé, unique – il a été créé à l’occasion des 50 ans de la marque – passe l’été à Arles. Les plus technophiles peuvent donc découvrir cette machine au boîtier Cooler Master C700P habillé de bleu, dans lequel un Intel Core i9-9900k flanqué de deux cartes graphiques RTX 2080 Ti et un système de watercooling s’offrant au regard du visiteur. Une machine qui devrait séduire les fans de modding et qui, hors occasions spéciales, ne s’offre que rarement aux regards.

VR Arles Festival

© LaboFnac

VR Arles Festival

© LaboFnac

Laure Renouard

Laure Renouard

Journaliste - Fonctionne aussi hors connexion


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.