LaboFnac

Wear OS : Google enquête pour améliorer son OS dédié aux wearables

Google semble déterminer à percer sur le marché des montres connectées. Après avoir racheté Fitbit, la firme lance un sondage portant sur Wear OS, et visant à déterminer les fonctionnalités qui y sont les plus attendues.

Si Android est aujourd’hui l’OS mobile le plus utilisé au monde, Google n’a pas rencontré autant de succès avec ses autres systèmes d’exploitation, et notamment avec Wear OS. Lancé sous le nom d’Android Wear, l’OS avait pourtant connu des débuts prometteurs, mais nombre des partenaires historiques de la firme ont fini par l’abandonner, soit à la faveur de solutions maison (Samsung, Huawei) soit pour se retirer totalement de ce marché devenu trop concurrentiel (Sony, Motorola, LG). C’est donc une part minime des wearables en circulation qu’équipe aujourd’hui Wear OS, mais Google ne semble toujours pas prêt à déposer les armes pour autant.

Google lance un sondage pour améliorer Wear OS

Alors qu’il devrait boucler le rachat de l’un des pionniers du secteur des wearables cette année, à savoir Fitbit, le géant de Mountain View s’interroge en attendant sur les améliorations à apporter à Wear OS. Et surtout sur celles que les utilisateurs aimeraient y voir apportées. Selon nos confrères de Droid Life, Google a créé un sondage pour le soumettre aux membres de son programme d’études sur l’expérience utilisateur.

Montres Wear OS by Google

© Google

Le suivi d’activité et la santé comme principales préoccupations

Centré sur Wear OS donc, ce sondage invite à s’exprimer sur des fonctionnalités qui sont pour la plupart déjà proposées sur le marché. Il s’en dégage deux thématiques principales. La première est le suivi d’activité, que Google semble réfléchir à améliorer sur Wear OS par le biais de nouvelles fonctionnalités qui incluent la détection automatique d’activité, le suivi du taux d’oxygène dans le sang (SpO2), la saisie manuelle d’entraînement, l’appairage avec les équipements des salles de sport ou encore l’estimation du temps de repos nécessaire après une séance.

Mais le géant de Mountain View est également conscient du retard accumulé dans l’analyse du bien-être et de la santé et pourrait proposer de nouveaux indicateurs comme le niveau de stress ainsi que la détection d’anomalies cardiaques ou d’apnée du sommeil. La possibilité de partager les signes vitaux de l’utilisateur avec des services d’urgence automatiquement lorsque ceux-ci suggèrent un risque important est également à l’étude chez Google, tout comme la synchronisation des données fournies par les appareils médicaux.

Wear OS en star de la prochaine Google I/O ?

Ce ne sont donc pas les pistes d’amélioration qui manquent pour ramener Wear OS au premier plan, mais rappelons que ce sondage a pour but de renseigner Google sur celles qui intéressent le plus les utilisateurs et que certaines resteront donc probablement sans suite. Du moins dans l’immédiat. Cela témoigne cependant d’une réelle volonté d’améliorer l’expérience Wear OS, et il nous tarde donc d’en découvrir la prochaine version. D’autant qu’elle pourrait être accompagnée des premiers appareils « Made by Google » à profiter de l’expertise de Fitbit.

Peut-être en apprendrons-nous davantage au mois de mai, durant la prochaine Google I/O, même si le timing semble un peu serré pour que de réelles nouveautés dédiées aux wearables y soient présentées.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.