LaboFnac

Western Digital va fermer une usine de disques durs pour miser sur les SSD

Western Digital va fermer l'une de ses usines de disques durs en Malaisie. Le fournisseur de solutions de stockage évoque une baisse de la demande pour les disques mécaniques au profit des disques SSD. Cette tendance va s'intensifier.

Les SSD ont le vent en poupe depuis quelques années déjà. Ils sont plébiscités pour leurs performances et sont aussi plus robustes, fiables et silencieux. On observe également que la capacité de stockage du solid-state drive progresse d’année en année et les disques durs mécaniques font les frais de cette évolution. Numéro un mondial du stockage informatique, Western Digital n’échappe pas à la tendance et s’apprête à fermer une usine historique de production de disques durs. Situé à Petaling Jaya en Malaisie, ce site est ouvert depuis 1973 et a connu de nombreuses évolutions.

WD Black Performance Desktop Hard Drive

© Western Digital

Western Digital a fait évolué ses chaines de montage au milieu des années 90 et procédé à des installations de R&D en 2011 pour 1,2 milliards de dollars, comme l’explique TheRegister. Avec la fermeture de cette usine proche de la capitale malaisienne Kuala Lumpur, WD ne comptera plus que deux sites de fabrication de disques durs en Thaïlande.

Western Digital mise sur les SSD

La firme justifie sa décision par la baisse de demande pour les disques mécaniques et entend prendre un nouveau virage en misant davantage sur les SSD.

« En réponse à la baisse de la demande des clients pour les disques durs, Western Digital a pris des mesures pour rationaliser ses opérations de fabrication de disques durs à l’échelle mondiale. La société mettra hors service son usine de fabrication de disques durs à Petaling Jaya, Selangor, d’ici la fin de l’année civile 2019. Cette transition se fera en étroite collaboration avec les employés, les clients, les partenaires d’approvisionnement et d’autres intervenants essentiels.

L’industrie des technologies de données est en pleine mutation. Cette transformation du marché entraîne une adoption accrue des disques SSD et des mémoires flash NAND dans les applications traditionnelles de disques durs. Ce changement a contribué à la croissance des flashs SSD/NAND et à la baisse de la demande à long terme pour les disques durs clients. Par conséquent, Western Digital prévoit d’étendre la fabrication de SSD à Penang. La société en est aux dernières étapes de la mise en service de sa deuxième installation de SSD à Penang, qui entrera en production dans les mois à venir », explique la firme.

WD Black NVMe SSD

© Western Digital

La décision de Western Digital n’est guère surprenante et traduit une volonté d’évoluer pour répondre aux nouvelles attentes du marché. Le disque dur mécanique reste aujourd’hui une solution de choix pour profiter d’un espace stockage important à un prix intéressant. En effet, le prix des SSD est en baisse et la capacité de stockage augmente, mais ils ne rivalisent pas encore avec les disques durs sur ce point. Combiner SSD pour la partie système et disque dur pour le stockage des données est la solution privilégiée, mais il faut s’attendre à voir les « disques flash » prendre définitivement le pas sur les bons vieux disques durs mécaniques.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.