LaboFnac

WhatsApp a franchi la barre des 2 milliards d’utilisateurs

L'application de messagerie de Facebook continue d'attirer de nouveaux utilisateurs. WhatsApp a franchi la barre symbolique des deux milliards d'utilisateurs dans le monde.

WhatsApp confirme être l’une des applications les plus populaires au monde. La messagerie détenue par Facebook a annoncé qu’elle avait dépassé la barre symbolique des deux milliards d’utilisateurs dans le monde. Une performance qui permet à WhatsApp de rejoindre le club très fermé des plateformes à plus de 2 milliards d’utilisateurs, quatre ans après avoir franchi la barre du milliard. L’application créée en 2009 et rachetée par Facebook en 2014 comptait 1,5 milliard d’utilisateurs deux ans plus tôt. Cette progression – le service a gagné 500 millions d’utilisateurs en deux ans – lui permet d’être désormais plus populaire que Facebook, selon AppAnnie. Le géant américain profite de cette annonce pour insister sur la sécurité et le respect de la vie privée, deux thèmes chers à Facebook.

WhatsApp

© Creative Commons / arivera

La firme de Mark Zuckerberg tente de redorer son image après de multiple scandale et rappelle que sa messagerie propose le chiffrement de bout en bout. « Nous savons que plus nous sommes connectés, plus nous devons nous protéger. À l’heure où nous passons plus de temps en ligne, la sécurité de nos conversations est plus cruciale que jamais. C’est pourquoi chaque message privé envoyé sur WhatsApp est sécurisé par le chiffrement de bout en bout par défaut », explique la messagerie sur son blog. Elle ajoute que ce chiffrement « agit comme un cadenas numérique inviolable qui préserve les informations que vous envoyez par WhatsApp contre les pirates et les criminels. Les messages sont uniquement conservés sur votre téléphone, et personne ne peut ni lire ces derniers ni écouter vos appels, pas même nous ».

Facebook ne veut faire « aucun compromis sur la sécurité »

Pour WhatsApp, un chiffrement solide « est une nécessité de la vie moderne » et Facebook assure qu’il ne fera « aucun compromis sur la sécurité, car cela pourrait exposer [ses] utilisateurs à certains dangers ». Ce type de fonctionnalité est proposé sur d’autres messageries comme iMessage d’Apple. En revanche, le chiffrement de bout en bout n’est pas activé par défaut sur Messenger, l’autre messagerie populaire du groupe. Elle est uniquement disponible en option depuis 2016.

Avec plus de deux milliards d’utilisateurs, WhatsApp occupe une place croissante dans la famille d’applications Facebook. Alors que l’application va bientôt disposer d’un mode sombre, elle n’intégrera pas de publicité à court terme. En revanche, la multinationale pourrait unifier ses messageries dans les années à venir. Facebook devra pour cela rassurer les utilisateurs concernant la protection de la vie privée et des données personnelles.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.