LaboFnac

WhatsApp limite le transfert de messages pour lutter contre les fake news

WhatsApp a décidé de limiter le transfert d'un message à cinq personnes maximum. L'application de messagerie souhaite limiter la diffusion de fausses nouvelles.

La lutte contre les fausses nouvelles, aussi appelées fake news ou infox, est l’une des priorités du réseau social Facebook et concerne aussi sa filiale WhatsApp. La messagerie vient d’annoncer la mise en place d’une limite de partage de messages. Une mesure qui vise à lutter contre la désinformation et les rumeurs ainsi que les arnaques. La célèbre application limite désormais le transfert d’un message à cinq destinataires, contre 20 jusqu’ici. « Nous imposons une limite de cinq messages dans le monde entier à compter d’aujourd’hui », a expliqué Victoria Grand, vice-présidente chargée des politiques et de la communication de la société, rapporte Reuters.

WhatsApp avait déjà mis en place une limite de cinq transferts en Inde au mois de juillet après la propagation de rumeurs qui avaient entraîné plusieurs meurtres. Dans le reste du monde, la firme avait aussi décidé d’imposer une limite de 20 destinataires (personnes ou groupe) durant l’été.

WhatsApp

© Creative Commons / arivera

Pourquoi une limite de transfert à cinq destinataires ?

Lors du passage à 20 destinataires, l’entreprise américaine avait expliqué que cette limite aiderait à « garder WhatsAppp tel qu’il a été conçu », c’est-à-dire « une application de messagerie privée ». Carl Woog, chef de la communication au sein de la société, explique au Guardian pourquoi l’application passe à cinq destinataires : « Nous en avons choisi cinq parce que nous pensons qu’il s’agit d’un nombre raisonnable pour atteindre des amis proches tout en aidant à prévenir les abus ».

Comme Facebook, l’application WhatsApp est utilisée pour diffuser massivement de fausses informations. Un rôle qui lui vaut de nombreuses critiques, notamment en Inde où la messagerie compte plus de 200 millions d’utilisateurs actifs mensuels, et qui constitue premier marché de l’entreprise fondée en 2009. WhatsApp a également été accusé d’avoir influencé l’élection présidentielle brésilienne de 2018 en facilitant la diffusion de fake news.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.