LaboFnac

Windows 10 tente d’empêcher l’installation de Chrome ou Firefox

Microsoft est dans la phase finale de tests avant le déploiement de la mise à jour d'octobre 2018 pour Windows. Dans la dernière version proposée aux testeurs, le géant de Redmond détecte l'installation d'un navigateur tiers et recommande plutôt d'utiliser Edge.

Microsoft enchaîne les préversions de Windows 10 avant le déploiement de sa mise à jour d’octobre. Cette dernière porte bien son nom et sera lancée le mois prochain, mais on ne connaît pas encore la date exacte de déploiement. En attendant l’arrivée de la version 1809 (nom de code Redstone 5), le géant américain continue de proposer des builds à ses Insiders (bêta-testeurs) et l’une de ses dernières nouveautés a surpris les testeurs.

Ordinateur

© Creative Commons

Plusieurs médias américains, dont le site The Verge, rapportent que Microsoft tente de dissuader les utilisateurs d’installer un navigateur tiers. Lors de l’installation, un message d’avertissement fait son apparition et fait la promotion de Edge. On peut lire : « Microsoft Edge est le navigateur plus rapide et plus sûr conçu pour Windows ». L’utilisateur se voit ensuite proposer d’« Ouvrir Microsoft Edge » ou d’« Installer quand même », avec une préférence pour la première solution de la part du système. Celui-ci n’hésite pas à rendre le bouton plus visible (bleu contre gris clair).

Cet avertissement peut notamment s’afficher lors de l’installation de Chrome ou de Firefox, deux concurrents du navigateur maison de Microsoft. Déployé dans une version test, il n’est pas certain que cet écran soit présent lors de la sortie de la mise à jour d’octobre 2018.

Microsoft cherche toujours à imposer son navigateur Edge

Ce n’est pas la première fois que la firme américaine pousse les internautes à utiliser Edge. En mars dernier, Microsoft voulait forcer l’adoption de son navigateur en l’imposant dans Courrier et Mail. Ainsi, les liens cliqués depuis un mail s’ouvraient dans Edge, même si l’utilisateur avait pris soin de changer le navigateur par défaut dans les paramètres de Windows 10. Face à la polémique, Microsoft avait finalement décidé de renoncer à cette option. Par le passé, la société de Satya Nadella envoyait également des notifications pour vanter les qualités de Edge au détriment de ses concurrents.

Microsoft n’est cependant pas le seul à tenter de promouvoir son logiciel par tous les moyens. Les méthodes de Google pour imposer Chrome font régulièrement l’objet de critiques. Une démarche qui a néanmoins permis au logiciel de Mountain View de s’imposer et de devenir le navigateur le plus utilisé dans le monde. Selon les derniers relevés de NetMarketShare, la part de marché de Google Chrome est de 65,21 %, contre 4,3 % pour Edge.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.