LaboFnac

Wing : les drones de Google vont pouvoir livrer des colis aux États-Unis

Wing passe une nouvelle étape importante de son histoire. Le service de livraison par drones, filiale d'Alphabet (maison-mère de Google), a obtenu l'autorisation des autorités américaines de livrer des colis aux États-Unis.

La maison mère de Google (Alphabet) avance à pas de géant dans le domaine de la livraison par drones. Après avoir pris son envol en Australie et annoncé le début de tests en Europe (en Finlande), sa filiale Wing a franchi une étape importante aux États-Unis. L’agence fédérale de l’aviation civile américaine (FAA pour Federal Aviation Administration) vient de lui accorder le statut de « transporteur aérien ».

Google Wing drone

© Wing

Concrètement, ce statut va permettre à Wing de débuter son service commercial de livraison de colis à Blacksburg, dans l’État de Virginie. « Il s’agit d’un pas en avant important pour la sécurité des tests et l’intégration des drones dans notre économie. La sécurité continue d’être notre priorité numéro un alors que cette technologie continue de se développer et de réaliser son plein potentiel », explique la secrétaire américaine aux transports Elaine L. Chao. C’est la première fois que la FAA autorise une entreprise de livraison par drones à opérer aux États-Unis.

Wing s’apprête à déployer sa flotte de drones aux USA, en Australie et en Europe

Pour se voir accorder ce statut, Wing explique dans un billet de blog avoir dû démontrer à la FAA que ses activités de livraison de colis par drones étaient sécurisées. La filiale de la maison-mère de Google a notamment pu s’appuyer sur ses essais en Australie et rappelle que ses drones ont effectué plus de 70 000 vols d’essai et 3 000 livraisons à domicile sur l’île-continent. Les drones de Wing opéreront dans les prochains mois dans des villes de l’État de Viriginie (Blacksburg et Christianburg) et la firme espère déjà voler et exporter son activité dans d’autres États américains. Une tâche qui risque de prendre du temps, l’entreprise devra convaincre et demander l’autorisation de la FAA avant de pouvoir s’étendre.

Ambitieux, le géant américain a déjà réussi une autorisation de ce type en Australie et survolera bientôt Helsinki, la capitale de la Finlande. Ces tests marqueront une nouvelle étape vers l’objectif de Wing qui rappelle travailler depuis six ans sur son drone de livraison et le système de navigation qui l’accompagne.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.