LaboFnac

Withings (Nokia) en passe d’être racheté par son cofondateur

Coup de théâtre concernant la vente de Withings. C'est finalement Éric Carreel, cofondateur de l'ex-pépite française, qui devrait mettre la main sur son ancienne société en rachetant l'activité Santé Digitale de Nokia.

La revente de Withings se précise. Nokia a annoncé aujourd’hui son intention de vendre son activité Digital Health à Éric Carreel, cofondateur et ancien président de Withings. Il s’agit d’un retour aux sources pour l’ex-pépite française qui s’est perdu dans les rangs du groupe finlandais.

Nokia Withings

© Nokia

Considérée comme un fleuron de la French Tech, elle avait été rachetée par Nokia en 2016 pour 170 millions. Une somme importante pour la firme finlandaise qui espérait décoller dans ce secteur porteur grâce à la start-up tricolore. Des changements à la tête de la société et des décisions discutables, comme le fait de faire disparaître le nom Withings, n’ont pas permis à Nokia de faire décoller son activité de santé connectée. Deux ans plus, Nokia a décidé d’arrêter les frais et avait fait part de son intention de vendre sa division Santé Digitale. La firme explique vouloir procéder à « une révision stratégique de son activité sur la santé connectée ».

Withings de retour sous pavillon français

Rapidement, plusieurs repreneurs se sont manifestés dont de grands noms comme Google (via Nest) et Samsung. Plusieurs médias avaient d’ailleurs évoqué avec insistance que le géant américain était sur le point de s’offrir Nokia Health. Nous avions rapidement expliqué qu’il fallait faire preuve de prudence concernant cette information, rappelant que d’autres repreneurs étaient sur les rangs, dont des Français.

Finalement, Withings tentera de se relancer en France, sous la houlette de son ancien président. Cette information devrait également rassurer les quelque 200 salariés de la société. Il faudra toutefois attendre qu’Éric Carreel et Nokia donnent plus de détails concernant cette opération. On attend également de connaître le montant de la transaction qui « ferait toujours partie de la phase de négociations entre les deux parties » selon les informations du site Les Échos. Il devrait toutefois être largement inférieur aux 170 millions d’euros déboursés par Nokia. La firme finlandaise avait dû revoir à la baisse la valeur de Withings qui est aujourd’hui estimée autour des 30 millions d’euros.

Nokia annonce que la transaction doit encore obtenir l’approbation du comité d’entreprise de Nokia Technologies (France) SA. Elle devrait être conclue à la fin du deuxième trimestre 2018.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.