LaboFnac

Xbox Series X : Microsoft détaille les caractéristiques de sa prochaine console

Toujours attendue pour les fêtes de fin d’année, la Xbox Series X se dévoile un peu plus. Microsoft vient notamment d’en détailler la fiche technique.

La prochaine génération de consoles se dessine. Du côté de Microsoft du moins. Alors que Sony se montre toujours assez peu loquace sur sa PlayStation 5 elle aussi attendue cette année, son rival poursuit la présentation de la Xbox Series X. Il faut dire que la firme comptait sur l’E3 pour dévoiler cette dernière, et devra finalement faire sans puisque le salon a dû être annulé en raison des risques liés à la pandémie de Covid-19. Microsoft proposera d’ailleurs aussi sa BUILD 2020 en format « digital » pour la même raison au mois de mai, mais a donc décidé de ne pas attendre pour présenter la Xbox Series X. Après un point sur les performances et les fonctionnalités de la machine le mois dernier, il livre cette fois l’intégralité de ses caractéristiques techniques, qu’il assortit en outre de quelques vidéos de démonstration.

Microsoft Xbox Series X

© Microsoft

L’équipement à l’intérieur de la Xbox Series X

La prochaine console de Microsoft renfermera ainsi, dans un boîtier rappelant davantage une tour de PC de 35,1 x 15,1 x 15,1 cm, le duo AMD Zen 2 (CPU) et RDNA 2 (GPU) déjà mentionné précédemment. Rappelons que tous deux ont été customisés pour la Xbox Series X, et que le premier comprend huit cœurs cadencés à 3,8 GHz tandis que le second s’appuie sur 52 unités de calculs avec une fréquence de 1,825 GHz devant lui permettre de délivrer une puissance de 12 téraflops. L’ensemble, qui s’étend sur 360,45 mm2 de surface, est gravé en 7 nm et complété de 16 Go de RAM GDDR6, partagée en 10 Go de mémoire dite « optimale » et plus rapide (560 Gb/s) pour le GPU et 6 Go de mémoire standard (336 Gb/s), elle-même partagée en deux pour les autres applications (3,5 Go) et le système (2,5 Go).

Côté stockage, Microsoft a prévu un SSD NVME lui aussi customisé d’une capacité de 1 To, mais aussi des cartes reprenant les mêmes caractéristiques pour étendre la mémoire de la Xbox Series X. Elles s’inséreront à l’arrière de la machine, où se trouvent également deux USB 3.2, un port Ethernet, une sortie HDMI 2.1 ainsi que la prise dédiée à l’alimentation. Notons pour finir que la nouvelle Xbox n’abandonne pas les jeux physiques. Elle inclut donc aussi un lecteur Blu-ray 4K UHD, et vise évidemment l’affichage de jeux 4K, à 60 fps voire jusqu’à 120 fps pour certains titres. Microsoft indique d’ailleurs qu’un remaster de Gears 5 est d’ores et déjà prévu pour la sortie de la console, et qu’il pourrait tourner à 120 fps, même en multi.

Xbox Series X

© Microsoft

La vélocité de la Xbox Series X en images

Gears 5 n’est d’ailleurs pas le seul jeu évoqué par la firme pour convaincre du bond de performances à prévoir avec sa prochaine machine. Un aperçu de la technique dite du ray tracing, pour des effets de lumière plus réalistes, est également donné avec Minecraft. Mais Microsoft s’étend surtout sur la rapidité de la Xbox Series X, images à l’appui.

Avec son SSD, mais aussi la nouvelle architecture Xbox Velocity pour l’optimisation, la nouvelle console promet des temps de chargement largement réduits en début de partie ou entre les niveaux, mais aussi des chargements beaucoup plus rapides pour les éléments de décors en monde ouvert par exemple. Microsoft rappelle également la présence de la fonction Quick Resume qui permettra, en stockant les données de progression d’un jeu ou même plusieurs directement sur le SSD, de reprendre une partie laissée en suspens instantanément, même après extinction totale de la console.

Pour finir, la Xbox Series X entend aussi largement réduire la latence, avec l’écran, mais aussi avec la manette. Elle s’appuiera dans le premier cas sur les spécificités du HDMI 2.1, comme le support du 120 Hz et les fonctions Variable Refresh Rate (VRR) et Auto Low Latency Mode (ALLM). Sur les téléviseurs compatibles, la première permet d’adapter automatiquement le taux de rafraîchissement aux capacités de la source tandis que la seconde force le mode offrant la latence la plus faible. Microsoft ajoute en outre une technologie maison qu’il a baptisée Dynamic Latency Input (DLI), qui semble surtout viser à réduire le temps de réponse des jeux une fois une commande entrée sur la manette grâce à des synchronisations plus fréquentes. Une latence de 2 ms seulement est d’ailleurs précisée. Elle vaut pour la manette lorsqu’elle utilise le protocole sans fil Xbox Wireless, mais il est aussi à noter qu’elle pourra être raccordée en USB-C pour encore plus de réactivité. La latence serait alors inexistante, tout bonnement.

Xbox Series X

© Microsoft

Rappelons au passage que la manette de la Xbox Series X restera très proche de celle de la génération précédente, avec toutefois le support du Bluetooth LE pour l’appairage avec d’autres systèmes en prime. Un bouton de partage est également ajouté. Les manettes de la Xbox One pourront cependant aussi être utilisées avec la nouvelle console, comme indiqué dans notre dossier complet. Rappelons d’ailleurs que Microsoft prévoit aussi la rétrocompatibilité des jeux, assortie d’une nouvelle fonctionnalité Smart Delivery pour en optimiser l’aspect en fonction de la console sur lesquels il tourne.

Notons pour finir que Microsoft prévoit toujours le lancement de la Xbox Series X pour les fêtes de fin d’année. Aucun tarif n’a encore été précisé, et la firme devrait revenir sur la liste des jeux prévus pour le lancement de la console au mois de juin.

Mathieu Freitas

Mathieu Freitas

Journaliste


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.