LaboFnac

xCloud : Microsoft met fin à son test sur iOS, Apple réagit

Agacé par les limitations imposées par Apple, Microsoft a décidé de mettre fin au projet xCloud sur iOS. La firme de Cupertino est sortie de sa réserve pour s'expliquer, mais les arguments du géant à la pomme laissent dubitatifs.

Microsoft prépare l’arrivée du projet xCloud dans le Xbox Game Pass Ultimate, mais les possesseurs d’appareils iOS ne seront pas conviés à la fête. xCloud permettra dès le 15 septembre de jouer à plus de 100 jeux sans surcoût et sera donc réservé aux utilisateurs du système Android. La firme de Redmond avait pourtant prévu de proposer son service de cloud gaming sur iOS, comme en atteste la bêta (très limité) lancée il y a quelques mois. Le projet xCloud était accessible à 10000 utilisateurs sur les smartphones et tablettes Apple et ne concernait que le jeu Halo: The Master Chief Collection. La décision de Microsoft n’était pas justifiée par la rivalité historique entre les deux firmes, mais par les limitations imposées par Apple.

Microsoft xCloud Samsung

© Microsoft

La firme de Cupertino est réputée pour son écosystème fermé qu’elle contrôle de la fabrication à l’utilisation. Si cet élément a fait le succès du fabricant de l’iPhone, il complique la situation des autres sociétés qui souhaitent s’imposer sur iOS. Le site The Verge rapporte que Microsoft a rapidement rencontré quelques obstacles dans sa volonté de proposer xCloud sur iOS. Le géant de Redmond a dû « se conformer aux politiques de l’App Store » pour proposer sa bêta et a finalement décidé de claquer la porte. Alors que son test devait durer jusqu’au 11 septembre, un porte-parole de Microsoft a confié à The Verge« La période de test de notre projet xCloud via TestFlight s’est terminée sur iOS et nous nous concentrons sur le déploiement du cloud gaming – dans le cadre du Xbox Game Pass Ultimate – pour les utilisateurs d’Android à partir du 15 septembre ».

Microsoft n’avait alors pas souhaité donné plus de détails. Toutefois, xCloud n’est pas le premier service à avoir du mal à s’inviter dans l’écosystème Apple. Google Stadia ou GeForce Now de Nvidia peinent eux aussi à se faire une place sur l’App Store et cela est directement lié aux règles strictes d’Apple concernant les achats sur sa boutique d’applications. Face à la décision de Microsoft, la société californienne a décidé de prendre la parole et de rappeler son fonctionnement.

Microsoft Project xCloud

© Microsoft

« L’App Store a été créé pour être un endroit sûr et fiable où les clients peuvent découvrir et télécharger des applications, et une grande opportunité commerciale pour tous les développeurs », a expliqué un porte-parole d’Apple à Business Insider. « Avant d’être mises en ligne sur notre boutique, toutes les applications sont examinées suivant un même ensemble de directives visant à protéger les clients et à offrir des conditions de jeu équitables et égales aux développeurs ». Apple invite les services de jeux à « soumettre les jeux individuellement pour examen », ce qui complique fortement la présence de xCloud sur l’App Store.

Microsoft critique la position de Cupertino

Ciblé sans être cité, Microsoft a rapidement réagi et a fait part de son agacement face à cette situation. « Apple est la seule plate-forme grand public à refuser de proposer à ses utilisateurs des services de cloud gaming et d’abonnement à des jeux comme le Xbox Game Pass. Malheureusement, nous n’avons pas de solution pour apporter notre vision du cloud gaming – avec le Xbox Game Pass Ultimate – aux joueurs sur iOS via l’App Store d’Apple », a confié la firme à plusieurs médias anglophones tels que CNET et The Verge. Enfin, Microsoft regrette qu’Apple « traite toujours différemment les applications de jeu, en appliquant des règles plus souples aux applications qui ne sont pas de jeu, même lorsqu’elles comportent un contenu interactif ».

Derrière le discours d’Apple se cache également la possibilité de mieux protéger Apple Arcade, son service de jeu vidéo par abonnement lancé l’année dernière. Pendant ce temps, Microsoft a noué un partenariat avec Samsung pour promouvoir son service sur les smartphones Galaxy.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.