LaboFnac

YouTube se met au fact-checking pour lutter contre les fausses informations

Google intensifie sa lutte contre la prolifération des fake news sur sa plateforme vidéo. YouTube va désormais alerter les utilisateurs lorsqu'ils effectuent des recherches sur des sujets controversés.

Les informations fallacieuses (ou fakes news) sont devenues l’un des principaux problèmes auxquels doivent faire face les géants du numérique. Les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter sont particulièrement touchés par ce phénomène. Les fausses informations ou thèses conspirationnistes s’y répandent très rapidement et les plateformes peinent à endiguer le problème, même si des progrès sont à souligner. Les vidéos de fausses informations et autres théories du complot pullulent également sur YouTube et Google a décidé de réagir avec la mise en place d’un outil de fact-cheking, rapporte Engadget (via Buzzfeed). Cette technique de vérification des faits n’est pas nouvelle mais elle a pris une nouvelle ampleur au fil des années 2018, notamment sur les réseaux sociaux.

YouTube fact-check

© YouTube (via Buzzfeed)

Google s’attaque à la désinformation sur YouTube

Pour faire face à la désinformation, YouTube va désormais afficher des « panneaux d’information » lorsque les internautes effectuent des recherches sur des sujets « susceptibles de donner lieu à des informations erronées ». L’outil prend la forme d’un encart situé au-dessus des vidéos qui prévient l’utilisateur du risque de tomber sur une vidéo relayant de fausses informations ou théories du complot. La firme américaine accompagne ses explications d’un exemple (image ci-dessus) et précise que cette fonctionnalité est actuellement disponible pour un nombre limité d’utilisateurs en Inde, l’un des plus grands marchés de YouTube avec près de 250 millions d’utilisateurs. Les recherches en anglais et en hindi sont concernées, il n’est donc pas encore possible de voir à l’oeuvre cette nouvelle fonction en France.

Google a l’habitude de tester de nouvelles fonctionnalités dans une partie du monde avant de la proposer à l’ensemble de ses utilisateurs. Toutefois, YouTube n’a pas souhaité communiquer de date concernant son éventuel déploiement. À noter que l’outil présenté par la plateforme ne censure pas les contenus qu’elle héberge et l’utilisateur peut toujours voir apparaître des vidéos contenant de fausses informations dans les résultats de ses recherches. Il verra simplement apparaître un message d’avertissement, reste à voir comment cela sera interprété et si cette mesure permettra à YouTube de lutter plus efficacement. Dans le même temps, Facebook vient d’annoncer sa décision de renforcer ses moyens de lutte contre les théories anti-vaccination.


Contenus associés

Partager cet article :

Attention, vous avez déjà 3 produits dans le comparateur : supprimez un de ces produits pour rajouter celui-ci au comparateur.